Les aventures musicales de deux potes

Les aventures musicales de deux potes

lundi 11 janvier 2021

Chassol - Ludi (2020)

Vous connaissez peut être Christoph Chassol pour ses chroniques sur France Musique tous les jeudi à 8h50, où il décortique des morceaux à l'aide d'une formation musicale poussée au conservatoire et au Berklee College of Music de Boston. 




C'est aussi un artiste accompli signé sur le label français Tricatel. Tirant parti d'un don pour l'harmonisation, d'une habitude sous corticale à solfier et de goûts musicaux tous aussi divers que pointus, il a créé une technique musical propre qu'il nomme "ultrascore". Il s'agit d'une "harmonisation du réel" qu'il définit comme tel : « un ultrascore, c’est une musique de film qui utilise tous les sons du film pour se construire elle-même ». Il nous fait ainsi vivre une forme de synesthésie. Inspiré de la musique concrète et répétitive de Steve Reich ou Pierre Shaeffer, tout autant que de la musique pop et jazz, il créé des univers poétiques harmonisés depuis des sons et des images réelles. Il a ainsi harmonisé un voyage en Inde sur son projet Indiamore ou bien sa native Martinique sur le projet Big Sun. Le travail mélodique omniprésent n'en dilue pas pour autant une recherche rythmique primordial. En effet il s'agit bien de changer la mélodie et le rythme de la réalité pour créer cette autre perception de réalité. 


Cette autre perception de la réalité répond à d'autres règles et concepts, ceux de la musicalité, de l'harmonie, de la mathématique. Voilà la thématique qui ouvre le 6ème album de Chassol sorti en mars 2020. Christophe Chassol y harmonise sur les trois premier titres le livre Le jeu des perles de verre, écrit anticipatoire de Hermann Hesse lui ayant valu le prix Nobel de littérature en 1946. Au centre de l'intrigue est une sorte de boulier qui permet le calcul et la compréhension de la musique, de la culture et par extension de l'univers. Un boulier qui rend visible l'invisible.



S'en suit une variété de tableaux reliés par une thématique commune : le jeu. Il est décliné dans tous ses concepts, que ce soit le génial Savana, Céline, Aya avec les jeux de la cours de récréation, Dribbles & Beats sur un terrain de basquet ou bien toute une partie rendant hommage aux jeux vidéos avec leurs musique 8 bits.



Dans cette diversité le but est pourtant constant : "montrer le pouvoir incroyable de la musique" dans une construction virtuose. A travers cette reconstruction sonore et visuelle de nos perception, il nous donne à voir une réalité toute personnelle, magnifiée et irrésistible.

C'est à écouter par ici sur Spotify et pour tous les curieux, n'hésitez pas à vous replonger dans ces différents projets audio-visuels qui valent vraiment le détour. 

Je vous recommande aussi son interview sur France Musique où il parle longuement de cet album et de son approche tout particulière de la musique, c'est par ici.

Etienne


mercredi 6 janvier 2021

2020 : Les albums préférés d'Etienne


Sous le même format qu'Alexandre je vous propose mon top 2020 de mes albums et EP de chevet. 

Bonne année 2021 à tous, que je vous souhaite en musique !




Etienne

samedi 2 janvier 2021

2020 : les albums préférés d'Alex

 


Bonjour à tous,
Comme vous aurez pu le remarquer, je suis beaucoup moins actif ces derniers temps, même si Etienne a joliment pris le relais depuis quelques semaine. Pour bien démarrer l'année, je vous propose de consulter ci-dessus ma petite liste des coup de coeur 2020. Si vous voulez en apprendre un peu plus sur certains d'entre eux, je les ai quasi tous abordés dans nos bilans mensuels. Encore une fois, ça ne prétend pas être objectif, d'ailleurs je crois pas à ça en art, et ça ne reflète que mon (probablement mauvais) goût personnel. Ceci dit, j'aime beaucoup tous ces disques, et certains d'entre eux pourraient vous retourner la tête si vous essayez, allez savoir !


Quelques autres qui auraient eu leur place ici et que je recommande :

STRFKR - Future Past Life (Pop psyché)

India Jordan - For You (House, Nu-Disco)

Shygirl - ALIAS (Electro-Pop)

Freeze Corleone - La Menace Fantôme (Rap Fr)

Backxwash - God Has Nothing To Do With This Leave Him Out Of It (Hip-Hop, Metal)

Shabaka & The Ancestors - We Are Sent Here By History (Jazz)

Charli XCX - How I'm Feeling Now (Electro-Pop)

Raveena - Moonstone (Pop)

Paive - funNcrazy2Bme (Pop)

Baxter Dury - The Night Chancers (Pop, Rock)

James Righton - The Performer (Pop, Glam)

Dinos - Stamina (Rap Fr)

Enemy Radio - Loud Is Not Enough (Hip-Hop)

Tame Impala - The Slow Rush (Electro-Pop)

Jessie Ware - What's Your Pleasure (Disco-Pop)

Jessy Lanza - All the time (Electro-Pop)

Idris Ackamoor & The Pyramids - Shaman! (Jazz)

Nubya Garcia - Source (Jazz)

Tony Allen & Hugh Masekela - Rejoice (Jazz, Afrobeat)

Tennis - Swimmer (Pop)

Jok'Air - Jok'Chirac (Rap fr, Rnb, Pop, Rock)

Run The Jewels - RTJ4 (Hip-Hop)

Alpha Wann - Don Dada Mixtape (Rap fr)

Steve Spacek - Houses (Electronique)

Zuukou Mayzie - Primera Temporada (Rap fr, Pop)

Gorillaz - Song Machine Season One : Strange Timez (Pop, Rock)

Green Montana - ALASKA (Rap fr, Pop)

Heuss L'Enfoiré & Vald - Horizon Vertical (Rap fr, Pop)

Swamp Dogg - Sorry You Couldn't Make It (Soul, Funk, Pop)

Sneaks - Happy Birthday (Post-Punk)

.....


Alex




mardi 22 décembre 2020

Container - The Wants (2020)


C'est une petite pépite que je vous propose aujourd'hui avec ce trio New-Yorkais qui signe un premier album anthologique. The Wants est une œuvre brute à la moiteur 80's. La musique vibre d'une urgence en harmonie avec la période actuelle, comme vibrait le post punk à la fin des années 70's/début des 80's après 2 chocs pétroliers. 

Non sans rappeler la pochette du quatrième album de Can, Ege Bamyasi, la pochette de The Wants résume parfaitement le disque. Se condense en 30 minutes et sous un enveloppe indus', un concentré vitaminé de post-punk des plus jouissif. On y retrouve la noirceur de Joy Division, la production electronica de New Order, mais aussi des parties plus pop ou dansante à la Talking Head ou Depeche Mode. L'équilibre est alors parfait entre des titres plus rythmés et mélodiques comme sur Ape Trap et des titres plus ambiants tel Aluminium.


A consommer sans modération !

Container - The Wants sur Spotify


Etienne


dimanche 20 décembre 2020

James Righton - The Performer (2020) chronique bis

 

Le nom de James Righton ne vous parle peut être pas et pourtant vous le connaissez forcément. Claviériste de Klaxons, vous n'avez pas pu passer à côté du tube Golden Skans et ses "hou hou hou ahah". 6 ans après le dernier album des Klaxons, 3 ans après son projet Shock Machine où il a opéré avec Anna Prior, batteuse de Metronomy, le voilà propulsé sur un projet solo.

Avec ses airs de Nick Cave, le londonien de 37 ans revêt un costume de dandy résolument plus mature. Il nous embarque dans un univers anglais 70's raffiné allant de Bowie à Bryan Ferry en passant par Elton John. Il s'inspire aussi de tous ceux qui ont déjà arpenté ce style dans les 00's et 10's. On y retrouve du MGMT, Tame Impala, Timber Timbre, Metronomy ou encore du Arctic Monkeys. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard puisque Tom Ford, producteur des Arctic Monkeys à œuvré sur cet album.


Des orchestrations soignées à la Gainsbourg le différencie cependant de ces derniers. Sa veste n'est pas de cuire mais bien de velour.

Sorti en mars, l'album fait raisonnablement parti des grands albums de cette année. Preuve en est, c'est ici la deuxième chronique de cet album. Je vous invite d'ailleurs à retrouver la chronique d'Alexandre ici.


Etienne



vendredi 7 août 2020

Le Bilan du Mois - Juillet 2020


L'ALBUM DU MOIS  

Jessie Ware - What's Your Pleasure ?
Royaume-Uni
Pop, Disco-Funk, Electrofunk, Electro-Pop, Dance-Punk, House
  Un excellent album de pop électronique, très funky voire carrément disco dans ses arrangements et dans ses grooves, qui feraient rougir les Hot Chip de la période "Huarache Lights" et saliver les fans du duo Donna Summer / Giorgio Moroder, les nostalgiques du label DFA et des vieux LCD Soundsystem et Juan MacLean, de Chic, du Salsoul Orchestra et du Blondie discoïde.
  Comme une succession d'hommages fins au meilleur de la musique de danse des 50 dernières années, mais sans aspect passéiste, ce disque est réalisé avec un soin maniaque et un glamour indiscutable, et se retrouve donc quasiment parfait dans son genre.
Mes morceaux préférés : Spotlight, What's Your Pleasure, Ooh La La, Soul Control, Save A Kiss, Step Into My Life, Mirage (Don't Stop)

Jessie Ware - What's Your Pleasure ? (Clip, 2020)



L'EP DU MOIS 

Kitty - Charm and Mirror
USA
Pop, Electro-Pop, Electronique, Psyché
Lien vers la chronique
  Les dernières fois que j'ai parlé de Kitty, c'était pour louer son album Rose Gold (2019), mon album préféré de l'an dernier, et pour évoquer son très bon EP sorti avec son groupe, The Pom-PomsJ'étais donc très heureux de voir qu'un nouvel EP était sorti. Aux premières écoutes, le ton estival, apaisé et pop de cet album m'a plutôt surpris (en comparaison à des projets plus électroniques, parfois torturés, en tous cas nocturnes, et presque violents pour les Pom Poms), mais au fil du temps l'ensemble sonne comme une suite logique de sa discographie, et une très belle évolution. Pour faire court, c'est un EP absolument parfait. Mélodique, ensoleillé, produit avec un goût sûr, c'est tout ce que j'aime.
Mes morceaux préférés : Baby Pink, Bath Salts
Ecouter sur Spotify ou Deezer ou Bandcamp

Kitty - Bath Salts (Clip, 2020)



BILAN ALBUMS

***On a adoré :

Pop Smoke
Shoot For The Stars Aim For The Moon
USA
Drill, Trap, Hip-Hop, Rnb/Pop
  Un drôle d'objet que cet album. Posthume, produit comme un blockbuster (par 50 Cent), avec de plus gros moyen que les précédents projets de l'artiste, gavé de feats pour remplir l'espace et donner de l'ampleur au projet, sautant de genre en genre à chaque track alors que l'artiste était connu pour sa drill certes populaire mais très auto-référencée stylistiquement, enrichi de nombreux titres -quasiment un deuxième album, dans une veine plus brute et moins glamour- une semaine après pour atteindre 347 titres et 1h41... Tout ça aurait pu faire craindre une arnaque pour surfer sur le succès fulgurant de Pop Smoke, en pleine ascension et dopé par sa mort tragique.
  Mais il n'en est rien. Même s'il y a de grosses ficelles, du remplissage avec certains feats, des fonds de tiroir (on entend la qualité inégale d'enregistrement et l'ingénierie derrière certaines voix bien retouchées), l'album fait honneur à la popstar que Pop Smoke était en train de devenir, et montre l'étendue de son talent de rappeur (et de topliner, il chantonne ou fait du quasi chanté parfois), dans des registres et des genres très différents. Le tout étant produit avec beaucoup de respect, de soin -et d'argent-, on a des instrus variées, souvent tubesques, en tous cas mémorables, qui servent d'écrins à des performances inoubliables d'un jeune artiste, peut être le plus frais, le plus à la pointe de sa génération à l'instant T pour ce qui est de faire accéder une musique underground au mainstream, en pleine possession de ses moyens. 
  Le nouveau roi de la drill aurait pu être un grand rappeur, et une popstar. Il n'en sera malheureusement rien, mais je pense que ce LP posthume, aussi bordélique soit-il, continuera à irriguer la culture populaire et inspirera pendant quelques années quelques suiveurs qui y auront entrevu la lumière.

Pop Smoke & Quavo - Aim For The Moon (2020)


Jessy Lanza - All The Time
Canada
Electro-Pop, Pop, Electronique, Synthpop
  All the Time est une suite plus ensoleillée, plus apaisée au génial Oh No (2016). Les grandes réussites ici sont d'ailleurs des grands tubes pop estivaux, de par leur évidence mélodique et le cool de leurs arrangements, et ce dans des contextes aussi variés que la house de "Anyone Around" ou la mélancolie italo-disco de "Lick In Heaven", en passant par la ballade princière "Baby Love". Mais au fil de l'album, on se délecte tout autant des expérimentations house-pop, qui sont toujours bien présentes, dans une veine moins tourmentée et hantée que sur le précédent.
Mes morceaux préférés : Anyone Around, Lick In Heaven, Baby Love, All The Time

Jessy Lanza - Lick In Heaven (Clip, 2020)


City Girls - City On Lock
USA
Hip-Hop, Rap, Rnb
  Toujours aussi agiles et narquoises dans leurs flows, les City Girls dominent des prods qui leurs correspondent bien, toutes en ambiance et en énergie qui donne envie de se trémousser. Un vrai bon disque de rap, dur et dansant à la fois, qui confirme s'il était encore besoin de le préciser que le duo est un des plus sous-estimés du rap US, et qu'il est toujours aussi difficile de se faire une place au soleil du mainstream lorsqu'on est une femme.
Mes morceaux préférés : Enough/Better, Jobs, Broke Ni***s, Pussy Talk, City On Lock, Winnin, Double CC's, Ain't Sayin Nothin

City Girls - Jobs (Clip, 2020)



*On a apprécié :

Nicolas Jaar - Telas (Chili, USA - Electronique - Spotify)
Moins incarné que ses deux autres longs formats de l'année, celui-ci m'est un peu passé au-dessus, mais ça reste du Jaar donc ça vaut le coup de tenter l'écoute.

Terrace Martin, Robert Glasper, 9th Wonder & Kamasi Washington - Dinner Party (USA - Nu-Soul, Jazz, Rnb, Soul/Funk, Hip-Hop, Electronique - Spotify)
Un album très sympathique réunissant du beau monde, qui oscille entre nu-soul, jazz, rnb, et pourrait étonnamment s'insérer sans accrocs dans une compile chill-hop tant il est posé et accessible. 

Sharptooth - Transitional Forms (Metal - Spotify)
SpiritWorld - Pagan Rhythms (Metal - Spotify)
Je n'y connais pas grand chose en metal, mais j'ai bien aimé ces deux-là.

JARV IS... - Beyond The Pale (Royaume-Uni - Electro-Pop - Spotify)
Un bon album "électro" -mais un peu daté- pour l'ex leader de Pulp.

Key Glock - Son Of A Gun (Hip-Hop, Trap - Spotify)
Tout l'album repose sur le flow très énergique de Key Glock, qui élève de son charisme des prods bien sombres et minimalistes comme on les aime. 

Juice WRLD - Legends Never Die (USA - Pop, Trap, Hip-Hop - Spotify)
N'étant pas un grand connaisseur ni un grand fan de l'"emo" rappeur avant son décès tragique, je n'attendais pas grand chose de cet album posthume qui s'est pourtan révélé très plaisant et solide.






BILAN EPs 

***On a adoré :


Paive - funNcrazy2Bme
USA
Pop, Electro-Pop, Future Pop / Hyperpop, Rnb, Electronique
Lien vers la chronique
  Pour faire court, Paive propose ici un mélange de pop, d'électronique et d'influences venues du hip-hop 2000's et qui ont changé la pop, l'électro, le rap et le rnb de l'époque (Neptunes, Timbaland...). C'est un excellent EP de pop électronique. Fun, abrasif, mélodique, rythmé et avec beaucoup de personnalité.
Mes morceaux préférés : Meltdown, Surrender
A écouter sur Spotify ou Deezer ou Bandcamp

Paive - Meltdown (2020)



*On a apprécié :

Primitive Blast - Animalistic (Punk, Metal, Post-Punk - Spotify)
Ces lointains descendants de Motörhead proposent un EP sans concession et sans répit, mêlant punk, métal et post-punk. Parfois usante, c'est tout de même une oeuvre salutaire dans son genre.

RMR - Drug Dealing Is A Lost Art (USA - Rnb, Hip-Hop, Trap, Pop - Spotify)
Un peu plus que le clip à la limite du meme qui l'a fait connaître, le chanteur de rnb doucereux à la dégaine de gangster délivre des hymnes pop-rnb au kitsch maximaliste et mélodramatique assumé, et c'est plutôt sympa.




Alex




mercredi 22 juillet 2020

Paive - funNcrazy2Bme (2020)


  Aujourd'hui je vous présente un EP découvert au hasard de Twitter, funNcrazy2Bme, de Paive. Pour faire court, c'est un mélange de pop, d'électronique et d'influences venues du hip-hop 2000's et qui ont changé la pop, l'électro, le rap et le rnb de l'époque (Neptunes, Timbaland...). 

Paive - Meltdown (2020)

  Vous pourriez penser à Nelly Furtado ou Madonna sur la géniale "Meltdown", et vous n'auriez pas tort (idem pour "Burn It", un peu MIA). Plus rock, agressive et dark, "Surrender" monte d'un cran la tension avant le crépusculaire "Paive Metal", hyperpop / future pop frontale à la Sophie / PC Music. Qui lui même s'enchaîne avec le très Charli XCX produit par AG Cook ou Dylan Brady -dans l'esprit- "Hard Pop Kiss".

  Bref, c'est un excellent EP de pop électronique. Fun, abrasif, mélodique, rythmé et avec beaucoup de personnalité.

Mes morceaux préférés : Meltdown, Surrender

A écouter sur Spotify ou Deezer ou Bandcamp

Alex