Les aventures musicales de deux potes

Les aventures musicales de deux potes

dimanche 24 janvier 2016

Battles - Mirrored ( 2007 )

Adepte de la prise aléatoire de disques dans "ma" médiathèque, ce disque du rayon "rock" m'a attiré par sa pochette à l'esthétique d'une froideur inhabituelle pour le genre. Il m'a suffi de retourner la pochette et de voir qu'il était signé chez WARP Records pour finir de me convaincre. Il sera mien pour un mois.



     ...Avec une première écoute assez indigeste, de par la complexité et la densité de cet album. J'allais à reculons, sans grande excitation sur les écoutes suivantes. Il faut dire que l'album, expérimental, est loin d'être abordable. Mais la persévérance paye, et l'achimie opère au fur et à mesure des écoutes, pour laisser la richesse du quatuor ( aujourd'hui trio ) se démêler et s'épanouir dans une richesse de styles unique. Explorant le futur du rock, tout en s'appuyant sur des références solides.

     Ces références ce sont d'abords le post-rock, favorisant la mélodicité de la guitare au chant. Préférant faire chanter leurs guitares à la précision des "middle", plutôt qu'à l'agressivité des "bass". Un son très états-unien en soit. C'est aussi le mitoyen math-rock, dont les membres de ce groupe furent des acteurs influants de par leurs précédents groupes respectifs.



     Mais ils ne s'arrêtent pas là. Piochant dans le rock progressif et son psychédélisme, en témoigne les voix customisées à l'hélium sur le très bon Atlas, se rapprochant alors du krautrock. Les influances sont aussi au jazz-fusion dans la recherche artistique, la construction des morceaux et le jeu de batterie notamment. On y trouve aussi de la musique africaine, de l'afro-beat ou encore le blues touareg de Tinariwen dans les rythmes et les sonorités.
      Le tout est hybridé à la sauce IDM propre à WARP Records et son fer de lance Aphex Twin, à qui leurs sons saccadés, distendus, triturés comme des boucles électroniques et distendues doit beaucoup. 

     Un groupe qui s'intègre complètement dans la ligne artistique du célèbre label anglais, qui dans les 00's élargit son catalogue dans des styles non-électroniques, tout en gardant l'identité forte des pères. Faisant ricochet avec des projets comme Jackson & his computer band ou plus récemment le Eno&Hyde qui lui aussi mèlent à leur façon électronique rock et pop.



     Un album que j'ai donc beaucoup aimé et qui malgrès une approche froide, ne demande qu'à être exploré. Disque qui a d'ailleurs eu un succès assez important dans la presse musicale, en témoigne sa septième place dans le top 2007 de Pitchfork. Belle performance pour un premier album.

     Pour finir de vous convaincre de découvrir ces 11 titres si, tout comme moi, vous ne conaissiez pas encore ce groupe je dirai que Battles est au rock ce qu'Animal Collective est à la pop. Dont il partage d'ailleurs l'appétence pour les pochettes alimentaires !

Précédé de 2 EP et suivi de Gloss Drop ( 2011 ) et plus récemment La Di Da Di ( 2015 ), que vous pouvez retrouver en 29ème position du top annuel d'Alexandre, il ma tarde donc de découvrir toute cette discographie !

Pour écouter sur Deezer c'est ICI et pour Spotify ICI. Bonne écoute !


Etienne
 


Sommaire Des Tops Par Année

  Pour améliorer les archives du blog et vous permettre de vous y retrouver plus facilement, voici une petite page bien pratique : le sommaire de nos tops, année par année, avec la crème de la crème de nos recommandations.

Années 2010 :

2017 :
Top d'Etienne : Top 20 Albums 2017
Top d'Alex : Top EPs, Top Albums (41-80 + Outsiders), Top Albums (1-40)


2016

Top d'Alex : 1 à 30 + 31 à 67 + Outsiders du Top 
Top d'Etienne : Top Pochettes


2015

Top d'Alex : (1 à 36) + (37 à 67) + Outsiders du Top


Alexandre & Etienne

jeudi 21 janvier 2016

Les Disques Les Plus Attendus de 2018

Petit récap des disques qu'on attend avec impatience à La Pop d'Alexandre & Etienne en 2018 :

NB : cette liste est mise à jour régulièrement





TT - 18 Mai

Ecstatic Vision - Under The Influence (4 Mai)
Unknown Mortal Orchestra
Mobb Deep
King Gizzard
Brockhampton
Asteroids Galaxy Tour
De La Soul, DJ Premier, Pete Rock
SOPHIE
Parquet Courts & Danger Mouse
Lolo Zouaï
Youth Of The Apocalypse
Disclosure
Mouse On Mars
Swae Lee
Chynna
Childish Gambino
The Voidz
Pi'erre Bourne
Standing On The Corner
Obongjayar
The Damned 
Cellars
Travis Scott
Kanye West
DJ Koze
Run The Jewels
Nemir
Imarhan
Octavian - Revenge
Belly
Anderson .Paak
The Free Nationals 
MF Doom / Czarface
Black Star
Janelle Monaé - Dirty Computer
Buzzy Lee - Facepaint EP
Raveena
Sonder
Quiñ
Lion Babe
Dr Octagon
Sitcom
Preoccupations
Eleanor Friedberger - Rebound
Tank & The Bangas
Westerman (& Bullion)






Alexandre


dimanche 17 janvier 2016

Bilan 2015 : Le Top d'Alexandre (Places 1 à 36)


  Et voilà la suite (et fin) de mon top 2015, après tout ce suspense si savamment entretenu. En espérant que ces disques vous plairont autant qu'à moi, et que vous ferez de belles découvertes.
 
  Cette année 2015 a été riche musicalement, et je la considère vraiment comme un grand cru, avec de grands disques qui font bouger les lignes dans tous les genres que j'affectionne. Et augure le meilleur pour 2016.
 
  C'est classé par genre pour que ce soit plus facile pour vous y retrouver dans ce foutoir, mais bien évidemment ces classifications sont imparfaites. Et comme d'habitude la présence et la non présence de disques ici et les commentaires que je fais sur eux sont subjectifs et personnels, sinon ça n'a pas grand intérêt.

  Alors surtout n'hésitez pas à donner vos avis à vous sur ces albums en commentaire, et à proposer votre propre top en commentaires (ou un lien vers celui-ci pour les collègues blogueurs).
 
 

1 - Kendrick Lamar - To Pimp A Butterfly (Hiphop, jazz, funk)
Kendrick a dynamité 2015 d'entrée de jeu en sortant l'album de l'année, à peine commençait-elle. J'ai attendu toute l'année en vain le chef-d'oeuvre pouvant le détrôner, mais c'était peine perdue, malgré les immenses qualités de ce top 2015 (qui restera pour ma part un excellent cru), il est resté au sommet. Ce grand melting pot de hiphop, de jazz, de funk, avec presque des aspects psychédéliques parfois, synthétise avec brio le meilleur de la black music des XXe et XXIe siècles, du scat au free jazz à la soul en passant par le Pfunk et le hiphop westcoast. Des textes fins, d'une qualité immense, doués d'une sensibilité, d'un humour incroyables, traitant de sujets sociaux majeurs et de doutes existentiels. Une musicalité assez inédite pour un disque de hiphop avec des isntrumentations riches, variées, cohérentes et sexy à la fois. Et un MC au sommet de son art, d'une sensibilité qui n'a d'égale que sa technique immense. On ressort soufflés par l'écoute de ce grand, grand disque, et on en redemande volontiers.
Meilleurs Morceaux : Tout le disque


2 - Tame Impala - Currents (Pop)
Après un Lonerism angélique, je partais un peu méfiant et défaitiste concernant cet album, mais les faits sont là, Kevin Parker a su sortir un chef d'œuvre plus réussi encore que le précédent. En allant piocher plus ouvertement sur les terres de Air l'influence de toujours, mais aussi sur celles d'icônes grand public comme Michael Jackson (cf sa magnifique reprise de Stranger In Moscow, sortie entre les deux albums), il a su se dégager un horizon infini et réaliser l'impossible synthèse entre disque à la fois très grand public et très exigeant. Un bijou interstellaire et une leçon de pop, vraiment.
Meilleurs Morceaux : Let It Happen, Yes I'm Changing, The Less I Know The Better, New Person Same Old Mistakes


3 - Sufjan Stevens - Carrie & Lowell (Pop, Folk)
Après le fabuleux, exhubérant et électro-symphonique The Age Of Adz, on se demandait bien où Sufjan allait aller la prochaine fois. Le décès de sa mère avec laquelle il avait une relation très particulière a tranché : ce sera un album folk/pop épuré et dépouillé. Mais ce que Stevens perd en ornementations, il le compense plus que largement par ses qualités de compositeur et d'interprète qui hissent cet album vers des sommets de beauté. Chaque morceau est un classique intemporel ici, on est en présence d'un authentique chef d'œuvre.
Meilleurs Morceaux : Death With Dignity, Should Have Known Better


4 - Panda Bear - Panda Bear Meets The Grim Reaper (Pop)
Que sa musique se fasse plus violente (Mr Noah), plus émouvante (Tropic Of Cancer) ou plus Beach Boys sous MDMA (Boys Latin), le Panda Bear 2015 ne déçoit jamais. Un grand disque de pop qui emprunte des éléments de sa chatoyante palette sonore aussi bien à la dub qu'au hiphop ou au psychédélisme, et nous offre une interprétation toute personnelle de ce qu'est un grand disque de pop du 3e millénaire.
Meilleurs Morceaux : Sequential Circuits, Mr Noah, Boys Latin, Tropic Of Cancer


5 - Owiny Sigoma Band - Nyanza (Pop, Afrorock)
Entre blues traditionnel africain, électropop, et j'en passe, cet album est une merveille de pop africaine moderne, une œuvre d'une créativité et d'une qualité folles. 
Meilleur Morceau : I Made You / You Made Me


Toujours fidèle à lui-même, Owens a sorti un très grand disque pop cette année. Comme d'habitude, excellente direction de départ (peu d'arrangements, les chansons sont souvent basées sur sa voix, sa guitare et ses pédales d'effets), des compositions aussi directes qu'immaculées, une interprétation aussi touchante qu'espiègle.... Un délice.
Meilleurs Morceaux : Music Of My Heart, Heroine (Got Nothing On You)


7 - Jamie xx - In Colour (Electronique, Pop)
De façon assez inattendue, pour moi en tous les cas qui n'attendait rien de cet album, Jamie xx nous a pondu l'album électro de l'année. J'avais peur d'un truc chiant et creux, on se retrouve avec un album riche et passionnant. Mea culpa, cet album mêle pop, électronique, triphop, coldwave et même dancehall avec talent et un son très personnel, c'est un petit bijou de production qui ne lasse pas malgré les écoutes répétées... Du lourd.
Meilleurs Morceaux : Seesaw, Loud Places, I Know There's Gonna Be (Good Times)
 

8 - Young Thug - Barter 6 (Hiphop)
2015 aura été pour moi l'année de la réconciliation avec un certain hiphop autotuné et nourri au Migos flow, que je trouvais au mieux sympathique mais dont je dénigrais toujours la valeur artistique (et la surcote des critiques). Là encore, mea culpa, c'est excellentissime ce qu'on a là. Sur les bases posées par Lil Wayne, Young Thug explose et redéfinit les contours du hiphop avec une maestria, une gouaille et une insolence joussives. Les instrumentaux sont souvent très bon et son flow complètement atypique est grandiose.
Meilleurs Morceaux : Constantly Hating, Check, Just Might Be


9 - Shye Ben Tzur, Jonny Greenwood & The Rajasthan Express - Junun (Musiques Indiennes)
Finalement, et si 2015 était l'année des surprises ? Parce que là encore, malgré mon amour pour les musiques traditionnelles indiennes et Radiohead, je ne m'attendais pas à un cocktail aussi détonnant. Le groupe emmène différents styles de musiques du sous continent vers des horizons dub, psyché, pop... On danse, on reste béat devant tant de beauté, on pleure, on rit... Cet album est riche, généreux, inventif et addictif au possible. 
Meilleurs Morceaux : Junun, Chala Vahi Des, Allah Elohim


10 - Tobias Jesso Jr - Goon (Pop)
Un songwriter est né. Ses ballades au piano sont d'une beauté étincelante, entre Brill Building, Blue-Eyed Soul, pop indé à la Girls, Bob Dylan et songwriters des seventies. Magnifique.
Meilleurs Morceaux : Can't Stop Thinking About You, How Could You Babe, Without You, Hollywood


11 - NAO - February 15 (Rnb, Soul)
En attendant le prochain Janelle Monaé, la reine du rnb, c'est elle. Nao, en quelques morceaux bien sentis, a réussi à imposer sa voix sensuelle et mystique, ses compositions irrésistibles et à redéfinir ce qu'est le haut du panier de la soul moderne. Cet EP en est la preuve.
Meilleurs Morceaux : Inhale/Exhale, Zillionaire


12 - Kamasi Washington - The Epic (Jazz)
Rarement un album aura aussi bien porté son nom. Avec 3h et des poussières au compteur, et une ambition folle de retracer et de synthétiser presque un siècle de jazz, en effet on peut parler d'épique. Et le plus fort c'est que loin d'être écrasé par le poids d'une telle ambition, Kamasi & ses acolytes arrivent à les transcender pour sortir l'album de jazz de l'année, si ce n'est de la décennie. Un américain dirait mind-blowing.
Meilleurs Morceaux : Change Of The Guards, Henrietta Our Hero, Malcolm's Theme


13 - Richard Hawley - Hollow Meadows (Crooner, Folk)
As usual, quand Richard sort un album, c'est un chef-d'oeuvre. Pas grand chose ne change dans sa formule, Hawley ne se réinvente pas, il se raffine. Les chansons se font toutefois plus folk qu'à l'accoutumée, et son  timbre est rendu plus râpeux par la nicotine, ce qui fait ressortir l'influence naturelle de Johnny Cash de façon encore plus prégnante qu'à l'accoutumée. Ce qui donne aussi tout son charme et son cachet à cet album divin.
Meilleurs Morceaux : I Still Want You, Serenade Of Blue


14 - Earl Sweatshirt - I Don't Like Shit I Don't Go Outside (Hiphop)
Sur des instrumentaux d'une musicalité folle (soul, indus, psyché,... et j'en passe !), Earl nous délivre via un flow brillant des lyrics portant sur le thème de la misanthropie (cf le titre), et accouche d'un album de hiphop parfait.
Meilleurs Morceaux : Huey, Grief


15 - LA Priest - Inji (Electropop, Electrofunk)
La résurrection de l'année, c'est lui. Ex-leader des géniaux Late Of The Pier (groupe de chevet de mes années lycée), LA Priest donne maintenant non plus dans l'électrorock post-Human After All, mais dans la pop électronique très marquée par la démarche de Metronomy, le funk de Prince, la house de Daft Punk, et les hybrides électro-rnb à la Disclosure. Cet album alterne tubes et expérimentations passionnantes sans discontinuer, pour notre plus grand bonheur.
Meilleurs Morceaux : Lady's In Trouble With The Law, Oino


16- Unknown Mortal Orchestra - Multi-Love (Electropop, Electrofunk)
Un peu à la manière de Tame Impala, UMO s'est réinventé en passant d'influences psyché et soul 70's à un groupe de pop synthétique. Là, on parlera davantage de Prince que de MJ. Les compositions sont accrocheuses, la production généreuse et créative... Rien à redire, on a là un album de pop moderne parfait !
Meilleurs Morceaux : Mutli-Love, Like Acid Rain, The World Is Crowded, Can't Keep Checkin My Phone


17 - Vince Staples - Summertime '06 (Hiphop)
Avec son flow hautain et narquois et ses instrumentaux entre hiphop, rock psychédélique (voire stoner) et coldwave, Vince Staples se démarque de la masse hiphop et s'impose comme la révélation de l'année pour le genre. Ce premier album addictif est sans doute le 1er pas d'une carrière brillante, à suivre !
Meilleurs Morceaux : Lift Me Up, Birds & Bees, Norf Norf

 

18 - Ibrahim Maalouf - Kalthoum (Alf Leila Wa Leila) (Jazz)
De tout ce que Maalouf a sorti cette année (très bon disque avec Natacha Atlas, un autre de jazz un peu décevant car aux sonorités fusion/prog discutables, et d'autres projets que je ne connais pas), celui-là est le bon. C'est peut-être même son chef d'œuvre. Un excellent disque de jazz brassant le free avec une ambiance plus smooth, à partir d'un matériau de base : la musique arabe (au sens large). C'est peut-être bien son Sketches Of Spain à lui, un album qui dépasse ses influences musicales et géographique et les transcende pour offrir de plus pur des jazz. Superbe, superbe.
Meilleurs Morceaux : Introduction - Overture I

 

19 - King Gizzard & The Lizzard Wizard - Paper Mâché Dream Balloon (& Quarters ) (Folk-pop, Garage Psyché)
De façon assez inattendue, le groupe prog/garage/psyché qu'on entend encore sur Quarters (et qui bien que sympathique a du mal a sortir de la masse) s'est muté en un groupe de pop/folk pastorale avec arrangements de flûtiaux tout à fait indispensable. Ce Paper Mâché... est une bénédiction, paroles jouissives, chant, compositions et arrangements d'une délicatesse et d'une perfection pop à toute épreuve.... Que du très très bon.
Meilleurs Morceaux : Paper Mâché Dream Balloon, Cold Cadaver


20 - Pond - Man It Feels Like Space Again (Rock, Pop)

Pond a pris un virage pop indé eighties qui lui va à ravir sur cet excellent album d'une discographie qui commence à peser parmi les plus passionnantes de sa génération.
Meilleurs Morceaux : Waiting Around For Grace, Elvis Flaming Star, Zond


21 - Dr Dre - Compton, A Soundtrack (Hiphop)
Une fois passée la surprise du changement de cap (adieu le G-Funk), on ne peut que se délecter de cette basse ronde jouée live, de ces claviers divins, ces effets sur les voix, ces boîtes à rythme programmées avec une finesse qui évoque un batteur de jazz, de ces choix de production osés, de ce très bon choix de se reposer sur des petits jeunes plutôt que sur des pointures du genre.... Un très très bon album et un grand retour (l'adieu à la musique et le "c'est mon dernier album" je n'y crois pas une seconde), qui dévoile ses charmes après plusieurs écoutes.
Meilleurs Morceaux : Genocide, All in a Day's Work, It's All On Me, Animals


22 - FFS - FFS (Pop)
Accoupler Sparks et Franz Ferdinand, après coup c'est tellement génial et évident qu'on se demande pourquoi ça ne s'est pas fait plus tôt (en fait ça devait mais les plannings chargés sont passés par là). Les deux groupes (et les voix des deux chanteurs) se marient à merveille sans que personne n'écrase personne. Et on n'a pas juste la somme de deux groupes, mais bien une synergie de leurs talents qui aboutit à quelque chose d'hybride, de nouveau, de très théâtral et de grand. Excellentissime.
Meilleurs Morceaux : Johnny Delusional, Police Encounters, Collaborations Don't Work, Piss Off


23 - Snoop Dogg - Bush (Rnb, Funk, Hiphop)
En compagnie du compère Pharrell, Snoop effectue une nouvelle mue : cette fois-ci il sera chanteur de funk. Et ça fonctionne à pleine balle, les morceaux vous collent au cerveau tels des bubblegum, et on en redemande.
Meilleurs Morceaux : California Roll, This City, R U A Freak, Awake, So Many Pros, Peaches & Cream


24 - A$AP Rocky - At.Long.Last.A$AP (Hiphop)
A$AP Rocky a vraiment fait un pas de géant avec cet album excellent où les morceaux sont absolument géniaux, où sa voix magnifique est bien mise en valeur et où la frontière entre les genres est reculée à chaque chanson. Un album très très solide, garni de tubes et sans temps mort malgré sa durée.
Meilleurs Morceaux : Fine Wine, L$D, Jukebox Joints, Excuse Me


25 - Damaged Bug - Cold Hot Plumbs (Electro-rock)
La suite des aventures électro-psyché-rock de Dwyer est à la hauteur de l'album inaugural. Ces jams et ces comptines déviantes vous rentrent dans la tête sans que vous vous y rendiez compte, et vous rendent addict.
Meilleurs Morceaux : The Mirror, Jet in Jungle


26 - Prince - Hit&Run Phase One & Two (Electrofunk, Funk, Soul, Pop)
Après un 1er volet décevant (trop d'électro pouet pouet) mais contenant son lot de perles princières, le 2e remet la soul, le funk et laisse enfin plus d'espace d'expression au big band jazz, et accouche d'un album vraiment excellent. En faisant la somme du meilleur de ces deux albums on aurait un concurrent sérieux au génialissime Art Official Age de l'an dernier. Ce qui confirme la grande forme du Purple One ces derniers temps.
Meilleurs Morceaux : Like A Mack, 1000s X's & O's, Stare, Xtraloveable, Groovy Potential


27 - Thee Oh Sees - Mutilator Defeated At Last (Garage Psyché)
Les Oh Sees, quelque soit le line-up, n'ont de cesse de se réinventer, et on ne peut qu'être admiratifs devant la qualité des dernières sorties de Dwyer, d'autant plus que c'est loin d'être son seul projet actif et productif. Cet album ne déroge pas à la règle et est un magnifique album de rock psychédélique, passionnant de bout en bout.
Meilleurs Morceaux : Web, Withered Hand


28 - Joey Bada$$ - B4DA$$ (Hiphop)
Un album riche, à la fois fidèle aux inspirations du NY 90's du Joey, mais aussi à ses origines (Jamaïque & Caraïbes), ainsi qu'au meilleur du hiphop sale et dark aux instrumentaux déviants (on pense à Pusha-T). Avec quelques hits incontournables en plus. Très très bon. 
Meilleurs Morceaux : Paper Trail$, Big Dusty, Christ Conscious, Curry Chicken


29 - Mac Demarco - Another One (Pop)
Dans ce mini album, Demarco se réinvente de façon assez surprenante avec des sompositions plus éthérées et un clavier assez inattendu. C'est très très beau, ça s'écoute vraiment en boucle, et on a hâte d'entendre où cette nouvelle direction prise va le mener. 
Meilleur Morceau : Another One


30 - Battles - La Di Da Di (Electro-rock)
Cette grosse orgie de guitares math rock, de blips blips et de beats compliqués est totalement jouissive. Battles ont un son bien à eux et un sens de l'accroche mélodique qui transofrme une jam en transe irrésistible.
Meilleur Morceau : The Yabba


31 - Pow! - Fight Fire (Electro-rock, Garage, Psyché)
Les Pow! confirment tout le bien que l'on pense d'eux et poussent encore plus loin leur électrorock sous influence mais très moderne. Une grosse claque.  
Meilleurs Morceaux : The Heart & The Spade, Eyesight
 


32 - Miguel - Wildheart (Rnb, Pop, Rock)
Avec une tonalité étonnamment pop rock, le petit prince du rnb nous offre là un magnifique album, très riche. Une vraie beauté.
Meilleurs Morceaux : a beautiful exit, coffee, what's normal anyway, Simple Things


33 - Crocodiles - Boys (Rock, Pop)
Les Crocodiles sont toujours aussi bons pour écrire des tubes déviants pour rock kids, et je les en remercie, long live Crocodiles !
Meilleurs Morceaux : The Boy Is A Tramp, Peroxide Hearts


34 - The Arcs - Yours, Dreamily (Soul, Pop, Rock)
L'album de blue eyed soul de l'année, et un projet à suivre. Auerbach explose les contraintes imposées par les Black Keys (qui s'amenuisent déjà d'album en album), et ça lui réussit à merveille. Pas mal de classiques modernes dans cet album.
Meilleur Morceau : Put A Flower In Your Pocket

 
35 - Anderson.Paak - Venice (Rnb)
Révélé par l'album de Dr Dre de cette année auquel il est l'un des contributeurs majeurs, Paak prouve ici qu'il est un petit prodige rnb, pop et soul.
Meilleurs Morceaux : Milk'n'Honey, Might Be

 

36 - Pusha T - King Push - Darkest Before Dawn : The Prelude (Hiphop)
Prélude au très attendu King Push, cet album est déjà excellentissime en lui-même. Toujours fidèle à son rap sombre, mais avec quelques éclaircies, Pusha-T prouve que tout le bien qu'on pense de lui est  mille fois fondé. 
Meilleur Morceau : Untouchable
 
Alexandre
 

lundi 11 janvier 2016

He's A Blackstar Now. David Bowie 1947 - 2016

Petite interruption dans les tops de fin d'année pour revenir sur la mort du grand David Bowie
 
  La tristesse est immense... Mais là encore, après un long combat contre la maladie, c'est sûrement mieux pour lui.
  Cet homme qui a tant fait pour la musique, mais pas que, dont l'œuvre a marqué au fer rouge beaucoup d'entre nous... Qui a rendu ce monde un peu meilleur, en tous cas plus excitant, plus vivant, plus artistique.
  Deux consolations : son héritage est gravé dans le marbre le plus solide, il ne sera pas oublié de si tôt. Et il a pu avoir le testament qu'il souhaitait, ce Blackstar comme un ultime cadeau.
 
  Je suis dévasté, après Lou, David... Et les autres... Moi qui ait passé des soirées d'ado à chanter par dessus Station To Station, volume à fond, à recréer les ambiances de Low au synthé, à sauter partout sur Young Americans, ou Let's Dance,  à marcher fièrement dans la rue, Ziggy au casque. A chialer devant la beauté d'un Hunky Dory passé durant un trajet en voiture, à m'extasier devant la puissance d'un Earthling ou d'un Scary Monsters.... Et son travail pour les autres, Iggy, les Stooges.... Formateur, capital. Il était un, si ce n'est LE, phare de la pop la plus raffinée, la plus exploratrice, la plus viscérale aussi. Il va nous manquer.... Ce Blackstar, chef-d'oeuvre inespéré, nous réchauffera le cœur, nous qui sommes un peu tous orphelins.
 
  Je pense aux plus jeunes maintenant, tous ceux qui ne connaissent pas le monsieur. Les filles, les gars, foncez, écoutez dans l'ordre que vous voulez ces albums. Vous trouverez des merveilles que vous n'imaginiez même pas possibles, de quoi traverser les périodes de la vie les plus incertaines avec panache. Et vous inspirer. Croyez moi,  j'y suis passé. J'ai 21 ans, et depuis que j'ai découvert Bowie à 14, ma vie est bien plus cool.
 
Tout cela étant dit, il nous reste la musique :
 
 
Adieu, David.
 
Alex
 
 

jeudi 7 janvier 2016

Bilan 2015 : Le Top d'Alexandre (Places 37 à 67)

Et voilà le début de mon top 2015, le haut du classement vous sera dévoilé plus tard pour rendre tout ça un peu plus digeste. En espérant que ces disques vous plairont autant qu'à moi, et que vous ferez de belles découvertes.
 
C'est classé par genre pour que ce soit plus facile pour vous y retrouver dans ce foutoir, mais bien évidemment ces classifications sont imparfaites. Et comme d'habitude la présence et la non présence de disques ici et les commentaires que je fais sur eux sont subjectifs et personnels, sinon ça n'a pas grand intérêt.
Alors surtout n'hésitez pas à donner vos avis à vous sur ces albums en commentaire.


37 - BOOTS - Aquaria (Rock industriel, Electronique, Pop Indé, Hiphop)
BOOTS est un jeune compositeur et producteur connu notamment pour avoir coécrit une majeure partie (les meilleurs morceaux) du dernier album de Beyoncé, qui est tombée sous le charme de ses compositions et a interprété ses meilleures. C'est à la fois une opportunité magnifique pour un "débutant", et en même temps une pression énorme. Et on sera surpris ici de ne pas voir de Rnb ou si peu (alors qu'en solo il brille dans ce genre comme sur "A Day In The Life Of Jordan Asher", une des meilleures chansons de ces dernières années). Non, il faut plutôt aller chercher du côté des productions hiphop d'EL-P (il a collaboré avec Run The Jewels sur leur second album), de Radiohead et surtout du rock industriel de Nine Inch Nails qu'il faudra aller chercher les clés de cet album. En effet, si Trent Reznor avait dynamité le rock et lui avait ouvert beaucoup de portes dans les nineties, force est de constater que depuis, malgré la qualité de sa musique depuis, il n'innove plus trop. Et bien BOOTS reprend le rock là où NIN l'avait laissé, et grâce notamment à son background hétéroclite et notamment hiphop, permet de faire quelques avancées majeures par rapport à son prédécesseur. Comme quoi, il est vraiment à l'aise dans tous les genres, à surveiller absolument.
Meilleur Morceau : C.U.R.E


38 - Donnie Trumpet & The Social Experiment - Surf (Soul-funk, jazz, hiphop)
Cet album collaboratif dont la tête d'affiche en termes de notoriété est Chance The Rapper, mais dont le leadership revient à l'instrumentiste Donnie Trumpet (devinez de quoi il joue ...), est un petit miracle de soul, de funk, de hiphop-rnb et de jazz, tout ça mélangé avec beaucoup de générosité. On sent presque u rayon de soleil sur notre nuque en écoutant cette musique, même en janvier, oui oui. Cet optimisme béat sonne merveilleusement bien, un peu comme The Roots qui auraient pris du LSD en fait. Superbe.
Meilleur Morceau : Miracle


39 - Neon Indian - VEGA INTL .Night School (Electropop)
De l'électropop avec des gros synthés, des influences de Prince et des boîtes à rythme qui claquent ? Quand les chansons sont aussi bonnes et addictives qu'ici, ça ne peut être qu'une réussite.
Meilleurs Morceaux : Annie, The Glitzy Hive, Dear Skorpio Magazine


40 - Martin Courntey - Many Moons (Pop Indé)
Le leader de Real Estate nous offre avant un prochain album de son groupe prévu en 2016 une magnifique parenthèse solo plus folk qu'avec sa bande. Mais on y retrouve ces guitares limpides et cette voix claire et mélodieuse, ainsi que les compositions toujours au rendez-vous. A l'image de la pochette, ce disque est un petit havre de paradis champêtre.

Meilleur Morceau : Foto


41 - Housse de Racket - The Tourist (Electropop)
Après leur album inaugural excellent sur le plan musical et très tourné sur l'humour pour les paroles, puis un second qu'on peut qualifier de chef-d'oeuvre électropop, avec des compositions dantesques et des arrangements absolument géniaux, les Housse De Racket ont été propulsés parmi les meilleurs groupes français toutes époques confondues. Et leur décision de se passer de producteur (alors que Zdar était crédité au précédent), de tout faire eux-mêmes et de prendre des risques en créant une musique plus sombre (usage de la dissonance, morceaux moins flamboyants en termes d'arrangements), est vraiment un bon parti pris, qui aboutit à un album très personnel, sorte de concentré du style du groupe, réduit au minimum. C'est juste dommage que l'excellent "l'Incendie", single sorti juste avant l'album et très réussi dans cette veine, ne figure pas sur la tracklist.
Meilleurs Morceaux : The Tourist, Encore


42 - Drake - If You're Reading This It's Too Late (Hiphop, Rnb)
A chaque album Drake assoit sa domination mondiale. Avec celui-ci, il est passé du RnB sentimental au hiphop gros bras, une mutation complètement inattendue mais qui de façon très étrange fonctionne très bien. D'autant plus que sur certains morceau il allie les deux approches avec brio. Le changement de cap de l'année.
Meilleurs Morceaux : Know Yourself, Jungle


43 - Erykah Badu - Caint Use My Phone (Soul, electrofunk, Rnb)
Excellent concept album de cosmic soul portant sur les téléphones, leur impact dans nos vies et nos relations, aussi bien de façon positive que négative. Le tout inspiré par le tube "Hotline Bling" de Drake. Badu retrouve ici une vitalité artistique singulière en passant au tout digital, en renouant avec le hiphop et le rnb le plus moderne, et en se permettant toutes les fantaisies voulues. Un peu à la manière de Prince depuis 2 ans. Ce qui aboutit à un album vraiment passionnant et paradoxalement, foutraque mais très bien construit.
Meilleurs Morceaux : Phone Down, Hello


44 - Sean Nicholas Savage - Other Death (Electrofunk, soul, Rnb)
Après une intro au piano déchirante, se succèdent des tritres marqués par les ballades pop des années 80, et notamment celles de Michael Jackson et celles plus viciées et funky de Prince. Le résultat est époustouflant, les chansons sont top, on en redemande.
Meilleurs Morceaux : Death, Propaganda, Promises


45 - Brigitte - A Bouche Que Veux-Tu (Chanson Française, disco, pop)
Après un album inaugural épatant, les hippies ont été remplacées par des divas disco, les compositions et les paroles ont gagné en profondeur, et le son de Brigitte a gagné en épaisseur. Un album avec des arrangements d'une finesse inouïe pour de la pop française aussi grand public, et des morceaux qui sonnent comme des classiques. Et en plus, elles déchirent en live, c'était mon meilleur concert de l'année.
Meilleurs Morceaux : A Bouche Que Veux Tu, Le Déclin, Hier Encore


46 - Chilly Gonzales - Chambers (Classique, pop)
Le fantasque Gonzales poursuit avec brio son approche pop de la musique classique, et adjoint de quelques cordes ce coup-ci (en plus de son piano), nous pond un autre excellent album. A la fois exigeant, de qualité, généreux, anti-snobisme et populaire.
Meilleurs Morceaux : Advantage Points, Green's Leaves


47 - Beach House - Depression Cherry + Thank Your Lucky Stars (Dream Pop)
Les nouveaux classiques de dream pop pleuvent sur ces deux albums merveilleux. J'ai légèrement préféré les arrangements et l'intensité de Depression Cherry, mais un groupe capable de sortir deux albums d'une telle qualité en un an, ça force le respect.
Meilleurs Morceaux : Space Song, Wildflower, She's So Lovely


48 - The Weeknd - Beauty Behind The Madness (Rnb)
L'éclosion commercial d'un artiste aussi sombre que The Weeknd est une très bonne chose. Il pousse un peu plus loin son RnB vicié, et accouche d'une première moitié d'album phénoménale de qualité. Malheureusement la deuxième moitié est moins forte et cela diminue un peu l'impact que cet abum aurait pu avoir avec une fin plus travaillée. Reste un excellent album de RnB moderne, populaire et de qualité.
Meilleurs Morceaux : Tell Your Friends, Often, The Hills, Can't Feel My Face


49 - Django Django - Born Under Saturn (Pop)
Toujours plus de mélodies, d'arrangements, de chœurs... Ce qui parfois aboutit au génie pop sur les morceaux les plus réussis. Et parfois donne un peu l'impression d'une musique un peu indigeste, notamment quand les tics de production virent au systématisme (harmonisation quasi constante des voix). Mais ceci dit, ce petit manque de respirations dans l'album cache des morceaux absolument géniaux, bien composés, avec des trouvailles sonores dans chacun d'entre eux. Très bon !
Meilleurs Morceaux : Shake & Tremble, First Light, Reflection


50 - Disclosure - Caracal (Electropop, Rnb)
Disclosure a réussi son pari, avec cet album moins dancefloor, plus pop et rnb, ils ont prouvé qu'en plus de leurs hits à danser ils étaient capables de composer d'authentiques chansons pop. Et des hits, il y en a à la pelle sur ce disque beaucoup plus homogène en termes de qualité que le précédent, malgré un ou deux morceaux un peu plus faibles mais bons quand même.
Meilleurs Morceaux : Nocturnal, Holding On


51 - Passion Pit - Kindred (Electropop)
Passé la surprise de la 1ère écoute (le son beaucoup plus dance voire EDM qu'à l'accoutumée), on apprécie ces vignettes électropop comme des sucreries, avec délectation. Et ce "Where The Sky Hangs" est un vrai classique, un modèle intemporel du genre....
Meilleur Morceau : Where The Sky Hangs


52 - Lianne La Havas - Blood (Soul, Rnb)
Lianne réinjecte de la soul dans le RnB, et remet les grooves lents au goût du jour avec cet album impeccable, aux sonorités chaudes et envoûtantes. Et sa voix, son interprétation en font tout d'une future grande.
Meilleur Morceau : Unstoppable


53 - Future & Drake - What A Time To Be Alive (Hiphop)
Ce projet collaboratif déçoit à la première écoute, mais rend complètement addict dès les suivantes. Ces morceaux sont de vraies drogues, ils vous entrent dans la tête et n'en sortent plus. Très bon !
Meilleurs Morceaux : Digital Dash, Diamonds Dancing, Plastic Bag


54 - Migos - YRN (Yung Rich Nation) (Hiphop)
L'inventivité et l'énergie folle du flow Migos, et les détails déviants et originaux de leurs instrumentations les placent à part sur la carte du hiphop mondiale, et permettent de compenser certaines facilités de temps à autres. Mais l'album est solide, cohérent, et ce flow, bon sang ce flow...
Meilleur Morceau : Street Nigga Sacrifice


55 - Future - DS2 (Dirty Sprite 2) (Hiphop)
Gros retour en forme cette année pour Future, qui n'est jamais aussi bon que quand il fait comme ici ce rap sombre, hypnotique et lent.
Meilleurs Morceaux : Thought It Was A Drought, Serve The Base


56 - Tal National - Zoy Zoy (Afrofunk)
Ce combo funk nigérian vous mettra à terre, leur efficacité est digne du funk le plus efficace de James Brown et leurs guitares typiques sont d'une beauté renversantes. Très très bon !
Meilleurs Morceaux : Zoy Zoy, Claire


57 - Jacco Gardner - Hypnophobia (Pop)
Jacco a décidé de partir explorer des univers plus sombres et ça lui réussit vraiment bien. Et quand il se fait plus lumineux comme sur "Find Yourself", on aboutit à ce qu'un Morricone pourrait composer pour une scène de Tarantino (on imagine très bien son Django sur un cheval, de dos, avançant vers le soleil couchant, pour faire cliché).
Meilleurs Morceaux : Another You, Find Yourself


58 - Shannon & The Clams - Gone By The Dawn (Pop)
Imaginez que les B-52s aient sévi dans les sixties... Et bien ce cocktail de rock, de pop et de dérision caractérise très bien Shannon et ses Clams, qui dynamitent le rock sixties avec une vitalité, une qualité d'interprétation et un humour décapants.
Meilleur Morceau : I Will Miss The Jasmine


59 - Deradoorian - Expanding Flower Planet (Pop psychédélique)
Angel Deradoorian vous emmène sur sa planète, et de jungles sonores en marécages sombres et inquiétants, le voyage est passionnant.
Meilleurs Morceaux : A Beautiful Woman


60 - The Libertines - Anthems For Doomed Youth (Rock Anglais)
Le retour est réussi. Un choix de producteur étonnant mais pertinent (ce son clair sied à merveille  l'album), des chansons percutantes (le début d'album est irrésistible), et des Libertines en forme, tout cela concoure à un bien bel album.
Meilleur Morceau : Gunga Din


61 - Skylar Spence - Prom King (Nu-Disco)
Skylar Spence délaisse les collages électro pour se consacrer à des chansons pop très inspirées par la vague néo disco et la French Touch du début des années 2000, pour un résulat d'une fraîcheur incroyable, et des morceaux addictifs.
Meilleur Morceau : Can't You See

62 -Travi$ Scott - Rodeo (Hiphop, Rnb)

Cet élève très référencé, de Kanye West et Kid Cudi, fait bien le job et trouve sa voix et sa voie dans ce hiphop sombre et autotuné post-Yeezus. 
Meilleurs Morceaux : Pornography, Maria I'm Drunk


63 - Feu! Chatterton - Ici le Jour (a tout enseveli) (Chanson Française)
J'ai eu beaucoup de mal avec la voix et ses maniérismes au début (et quelques boursouflures dans les textes), mais c'est passé, et je peux enfin apprécier à sa juste valeur cet excellent disque qui tient autant de Ferré et Brel que de Polnareff et Gainsbourg.
Meilleurs Morceaux : Ophélie, Fou à Lier, Boeing


64 - Archy Marshall - A New Place 2 Drown (abstract hiphop)
Le petit génie pop derrière King Krule a participé à un projet multisupports avec son frère, sa tâche à lui étant cet album. Plus marqué par les années 90, le hiphop et notamment l'abstract, et quelques petites touches de house sombre et feutrée, cet album très instrumental et éthéré est un petit bijou du genre.
Meilleur Morceau : Ammi Ammi


65 - The Internet - Ego Death (Rnb, Nu-Soul)
The Internet est un petit bout de jeune femme qui ne paie pas de mine à première vue, mais qui a une voix cristalline assez divine dans le genre et qui mène sa barque avec maestria. Sa nu-soul ne manque pas de qualités, et on est souvent ébahis par une telle maturité et tant de beauté. Un très beau disque.
Meilleurs Morceaux : Girl, Gabby


66 - Nic Hessler - Soft Connections (Pop indé)
Si vous aimez la power pop, les Smiths et une certaine idée de la pop indé 80's, alors vous tomberez comme moi sous le charme de cet album irrésistible.
Meilleurs Morceaux : I feel again, Do you ever ?



67 - Hoobear - Proud Of My Shadow (Hiphop Lo-Fi)
Hoobear est un talentueux MC et producteur qui a réalisé la totalité de cet album seul. Le moins qu'on puisse dire c'est qu'on est impressionnés qu'une œuvre aussi dense et ayant une telle personnalité de la production à l'interprétation ne dépasse pas le stade d'œuvre méconnue ayant moins de 300 vues sur youtube. Cette injustice est d'autant plus grande qu'on entend des choses bien meilleures et plus créatives que ce que font actuellement certains noms venant à l'esprit à l'écoute : Kid Cudi, Death Grips, le cloud rap en général. Les morceaux sont vraiment de l'orfèvrerie au niveau du son et de la production, c'est un délice d'électropop planante et lo-fi avec des milliers de détails à découvrir à chaque écoute. Mon disque DIY de l'année.
Meilleur Morceau : The Golden Hour

 

Alexandre