Les aventures musicales de deux potes

Les aventures musicales de deux potes

mardi 5 août 2014

La sélection du mois de juillet est en vacances !

     Ne vous inquiétez pas, nous n’avons pas oublié notre sélection du mois de juillet, mais en ces temps de vacances ( en l’occurrence de job d'été ! )  nous avons pris un peu de retard sur notre liste des sorties, pourtant peu nombreuses, du mois de juillet. Mais pas de panique, pour vous proposer une vraie sélection de qualité, nous allons vous concocter une sélection des sorties de cet été regroupant les mois de juillet et août. Ce sera peut être aussi l'occasion pour cette rentré du blog de vous annoncer quelques projets que nous vous avons préparés !


Alexandre & Etienne


17 commentaires:

  1. Des projets ? Intéressant. Curieux d'en savoir plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui et ils sont bien avancé. j'espère que le courage et la motivation ne manqueront pas pour finaliser tout ça :p

      Supprimer
    2. On vient officiellement de récupérer internet dans notre apprt' ce matin, j'espère que ça ne vas pas tarder :p

      Supprimer
  2. merci :) Parfois ça fait du bien aussi de s'investir un peu moins dans son blog et d'arrêter la frénétique pression de la parution d'articles.

    RépondreSupprimer
  3. Y a eu plein de belles sorties en juillet, mais pas trop en pop je te l'accorde !
    Ma petite sélection perso si ça peut donner des idées, avec un peu de tout... drone, IDM, no wave, metal, hip-hop, post-rock, jazz, ambient-techno, harsh noise, folk, krautrock, dark ambient, etc (chroniques entre parenthèses quand j'ai eu le courage d'en faire entre deux farnientes) :

    1. Lawrence English : Wilderness Of Mirrors (http://www.indierockmag.com/article24981.html)
    2. Matthew Collings : Silence Is A Rhythm Too (http://www.indierockmag.com/article25044.html)
    3. John Zorn : On Leaves Of Grass
    4. Telecaves / Walter Gross : Line Fracture / Trigger (http://www.indierockmag.com/article25073.html)
    5. Wizards Tell Lies : The Ninth Door (http://www.indierockmag.com/article25010.html)
    6. Monarch : Sabbracadaver
    7. Mamaleek : He Never Spoke a Mumblin’ Word
    8. Girl 27 : And I Hope Nothing Hurts You More​.​.​.
    9. James Blackshaw : Fantomas: Le Faux Magistrat (http://www.indierockmag.com/article25062.html)
    10. Gustavo Santaolalla : Camino

    11. Noveller & Thisquietarmy : Reveries
    12. Terence Hannum : Via Negativa
    13. Audition x Crowhurst : Suppression
    14. Richard Youngs : Spool
    15. To Rococo Rot : Instrument
    16. Erik Friedlander : 50 Miniatures for Improvising Quintet
    17. Chokeules : Stay Up (http://www.indierockmag.com/article25032.html)
    18. 36 : Dream Tempest (http://www.indierockmag.com/article24919.html)
    19. KEIN : in BLOOM
    20. Foie Gras : Held (http://descendresalacave.blogspot.fr/2014/07/deep-dark-download-of-day-foie-gras-held.html)

    Quelques EPs :

    1. Girl 27 / Trisha Hewe Saile : Split (http://descendresalacave.blogspot.fr/2014/07/deep-dark-download-of-day-girl-27.html)
    2. Devenny X ฬเןl : Arc II: The Remains
    3. Vuyvr : Incinerated Gods (http://descendresalacave.blogspot.fr/2014/08/deep-dark-download-of-day-vuyvr.html)
    4. Sendai : Monad XVIII
    5. Emre Sevindik : Harita
    6. Nobodisoundz : Isolation
    7. Souleance : Jogar (http://www.indierockmag.com/article24983.html)
    8. Traams : Cissa
    9. Adderall Canyonly : Zoonzeezock (http://descendresalacave.blogspot.fr/2014/07/deep-dark-download-of-day-adderall.html)
    10. Teaadora : Blood Gold
    http://www.indierockmag.com/article24996.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Super ! Merci pour cette liste qui va m'être très précieuse, car cet été je suis un peu en manque de nouveautés, peu de choses me donnais envie. j'ai donc écouté pas mal de grands classiques que je n'avais encore jamais écouté.
      Tu risques de retrouver des albums et EP dans notre sélection alors ;)

      Supprimer
    2. et qu'est ce que la "drone" ? ( jamais entendu parlé :x )

      Supprimer
    3. Avec plaisir, ça m'a permis de faire un peu le tri dans mes écoutes, vu qu'on a aussi zappé le bilan mensuel sur IRM au profit d'un bilan estival fin août. ;)

      Le drone au départ c'est un élément musical, un bourdon, une fréquence lancinante, une note étirée à l'infini, tirant à l'origine son inspiration des musiques ethniques que des compositeurs contemporains minimalistes comme LaMonte Young avaient commencé à intégrer à leur musique dans les années 50. Tout le monde n'est pas d'accord mais pour moi c'est clairement devenu un genre musical à part entière depuis une dizaine d'années, une forme d'ambient construite sur des harmonies de fréquences abstraites où les instruments deviennent méconnaissables dans le flux des textures sonores. Pas mal de musiciens se qualifiant eux-même de "drone" je pense que c'est légitime d'employer le terme en ce sens. Le dernier Lawrence English tout en haut de ma liste en est un bon exemple !

      Supprimer
    4. Oui du coup j'ai lu ton article et écouté le lawrence Ebglish. J'avais l'impression d'être entre de l'ambient et de l'électro minimale. Merci pour ton explication, je comprend mainteannt beaucoup mieux le Lawrence English du coup. Je n'aurai aps vu le lien ethnique mais il m'est maintenant évident. C'est un peu comme un long souffle à flux tendu. Par contre le lien avec le mot "drone reste un mystère pour moi...
      Heureux de voir que nous ne sommes pas les seuls à s'être un peu ramollis pendant cet été. Vivement la rentré alors !

      Supprimer
    5. Avec plaisir ! L'origine ethnique ne se ressent plus tellement aujourd'hui, c'était surtout une source d'inspiration pour les pionniers de l'ambient à l'époque. Le drone est indissociable de l'ambient, du "modern classical" et de l'électronique expérimentale de toute façon (donc pour beaucoup, pas un genre à part entière) mais c'est souvent plus abrasif, parfois tout aussi proche du harsh noise, beaucoup plus abstrait aussi, et comme tu le dis bien, en flux tendu, avec moins de respirations que les albums d'ambient qui font en général du silence un élément musical à part entière.

      Supprimer
  4. "Le drone", le journaliste Joseph Ghosn en parle très bien, notamment sur son ex-blog, Voir son post du 6 avril 2008 : http://josephghosn.wordpress.com/2008/04/06/jecoute-des-disques-de-drone/
    A +

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour le lien. Rabbit m'a offert une explication plus théorique et conceptuel, voilà que tu m'offres une explication sensitive. je suis comblé ! ( apparemment l'article t'a marqué pour t'en souvenir 4 ans après ! ) En tous cas je suis vraiment emballé par le genre, où j'y retrouve cette notion de trans que j'apprécie tant dans les boucles de la house ou dans les rythmes du krautrock.

    RépondreSupprimer
  6. rabbit aurais-tu un lien pour écouter en streaming le John Zorn ? je n'en ai pas trouvé :/ dois-je crier au snoobisme ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de problème ! Une adresse email où je puisse te faire parvenir ça ?

      C'est vrai que c'est toujours compliqué avec son label Tzadik, encore plus depuis qu'il a décidé d'en retirer le catalogue de Spotify (pour des raisons que je partage totalement d'ailleurs, parce qu'ils se font un sacré beurre sur le dos des artistes ceux-là). Mais je faisais exactement la même réflexion à un fan, avec toutes les alternatives disponibles à commencer par Bandcamp, une possibilité d'écoute ne peut pas faire de mal à ce genre de labels radicaux et variés dont on peut difficilement se permettre d'acheter les sorties à l'aveugle (pour le coup l'album est très accessible mais c'est loin d'être toujours le cas).

      Supprimer
    2. oui ici : etiennebast44@laposte.net
      mais si c'est de l'illégale, pour des raisons morales, je préfère encore rester dans l'ignorance et je crois que tu me comprendra bien. C'est vrai qu'il parait maintenant presque inconcevable d'acheter des albums physique à l'aveugle ( peut être moins le cas en digital ).
      Au niveau de l'accessibilité du disque, c'est bien ce que j'ai compris aux quelques secondes disponibles sur itunes. mais n'ayant écouté aucun album de Mr Zorn, c'est peut être aussi bien !

      Supprimer