Les aventures musicales de deux potes

Les aventures musicales de deux potes

lundi 27 janvier 2014

Kanye West - Runaway (Clip)

 
 
L'avis d'Alexandre :
 
  Pour clore (pour le moment) ce petit cycle concernant les clips, je ne pouvais pas passer à côté de ce petit monument. Personne n'avait vu aussi dingue et grandiloquent depuis Michael Jackson, qui a en partie inspiré ce clip (on voit même une statue géante de lui, et Kanye a toujours voué une admiration sans bornes devant MJ). J'ai dit dingue et grandiloquent ? J'aurais pu ajouter mégalo, etc... Mais surtout incroyablement beau et réussi. Car West a toujours eu un côté arty, et un goût pour l'avant-garde assez sûr, avec pour but de le transmettre aux masses en l'intégrant dans une œuvre assez intelligemment dosée entre accessibilité et radicalité.
 
  Pour situer le contexte : nous sommes en 2010, Kanye West a fait très fort avec ses derniers albums, à la fois en terme de succès populaire, artistique et critique. Mais le gars a encore plus d'ambition, et il accouche d'un projet complètement dingue et génial, qu'on pourrait qualifier de hiphop opera, nommé My Beautiful Dark Twisted Fantasy. D'où ce clip, sorti pour promouvoir l'album, mais pas seulement. Oh que non. Déjà, il y a la durée, plus de 34 minutes. Pour la bande-son de ce petit film musical, on a droit à de nombreuses chansons de l'album en question, parfois dans des versions légèrement remaniées (le remix de "Power"). Comme l'album est génial, on est vraiment gâtés.
 
  Question scénario, on peut résumer ça comme ça : une femme-oiseau (je n'ose dire harpie tellement la demoiselle est gracieuse) tombe du ciel, et est recueillie par Kanye West qui passait par là. Evidemment, il tombe amoureux de cette femme intrigante, et elle semble aussi se prendre d'affection pour son hôte. A la suite de quoi, Kanye essaie de l'aider à s'intégrer dans notre monde si cruel, mais comme vous le devinez, elle n'y est pas prête, et cela aboutira à une fin que je ne vous révèlerai pas ici. Regardez donc ce petit bijou pour savoir !
 
  Cette vidéo en forme de parabole arty est très imagée, bourrée d'allégories, de références subtiles, écrite comme une tragédie, et est surtout d'une poésie rare pour un clip, a fortiori dans le milieu du hiphop. Une œuvre ambitieuse, mais qui est à la hauteur de ses ambitions. Et ces images, quelle beauté ! La direction artistique est plus qu'impeccable. Et malgré quelques grosses ficelles,  c'est probablement un des meilleurs films musicaux jamais sortis. Je ne vais pas partir dans des explications philosophiques ici, sauf si quelqu'un me demande de faire une dissert sur le sujet "pourquoi trouves-tu ce clip aussi bon". J'aurais des tas d'arguments à sortir, mais là n'est pas le propos de ce court billet.
 
  Un vrai clip, aussi impressionnant qu'un blockbuster et artistiquement parfois presque aussi exigeant qu'un court métrage arty, qui apporte énormément au genre et ne consiste pas en un passage obligé pour vendre du mp4 iTunes à la chaîne, ça devrait vous brancher non ?
 
 
ALEXANDRE
 
 
L'avis d'Etienne :
 
  Le film se veut sérieux, alors je vais essayer de l'être aussi ! Des les premières mesures le ton est donné, l'artiste voit grand, très grand, avec le requiem de Mozart. Pas besoin de réfléchir très longtemps, avec cette silhouette qui court, cette comète et cette voiture de sport, nous sommes dans le hip hop, la côte est, dans toute sa démesure. Puis l'histoire s'emballe, appuyé par une musique émouvante, empreinte des instruments cordes pour gagner en crédibilité, la nature arrive accidentellement en conflit avec la culture. Kanye West nous ouvre alors son cœur, ses émotions, ses racines, ses tripes, mais c'est en vain, la culture reprend le dessus, comme une fatalité, une dualité irréconciliable.
 
  Ainsi l'artiste joue sur de nombreux clichés propre au genre ( la luxure, le chanteur se mettant lui même en scène, la relation amoureuse impossible, dialogues pauvres ), et de nombreux images dérangeants ( femme animale, servitude de blancs ) et se concentre sur ces dualités nature/culture, personnage/personne, classicisme/modernisme. Voulant ainsi nous dévoiler l’essence de son être, ses tiraillement intérieurs. Mais malheureusement je n'y trouve qu'un ego surdimensionné qui embrume ces émotions, qui ne peuvent alors que sonner creux à mes oreilles. Cette démesure sentimentale purement États-Unienne.
 
  Pourtant j'ai cru un moment, lors de cette magnifique scène où des danseuses classiques, s'adonnent avec grâce à un mélange de style ( l'arrêt sur leur position m'a particulièrement touché ), que l'homme avait trouvé son être, l'union avec la créature se fait alors presque une évidence. mais la triste grandiloquence refait surface, volant un baiser sentimental, pas total, superficiel.
 
  A vrai dire, je suis confus à la fin de ce commentaire, car je voulais faire une critique d'un mauvais film hollywoodien. Finalement je me rends compte que tout l’intérêt de ces 34 minutes se tient entre la minute 14 et 24, dans ce ballet sentimental, cette parade amoureuse, presque charnelle ( beaucoup plus que la scène d'amour d'ailleurs ) et que toute l'aversion que j'ai pour le reste du film, cette introduction de mauvais goût, cette histoire bateau que tous les rappeurs ont déjà tous traité un jour de pluie, ne sont là que pour sublimer son cœur.
 
  Toute cette histoire, cette ange tombé du ciel, c'est la culture, et l'art dans tout ce qu'il véhicule est la nature, la seule chose réelle. Pour conclure je dirais donc, que comme Kanye je suis tiraillé, et ne sais vraiment pas quoi penser de ce film et vous laisse faire votre propre avis ( je n'ai pas parlé de la musique mais elle est secondaire à mon sens, c'est le pigment de ce tableau. Tous les morceaux ne me plaisent pas, surtout ceux plus RnB, mais certains sont très bon et cela m'a donné envie d'écouter l'album sous un nouveau jour ).
 
 
ETIENNE
 
 

3 commentaires:

  1. Eh bien, je constate que tu l'aimes beaucoup ce Kanye...!
    Je ne peux pas regarder le clip actuellement mais vu comme il est présenté, je te fais confiance...;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouaip, j'aime beaucoup. ;) Tu me diras si tu as aimé.

      Supprimer
  2. Le débat est lancé grâce à l'avis d'Etienne. Mais c'est drôle, car en vérité, en en parlant entre nous, nous avons des avis beaucoup moins tranchés que cela. Par souci de concision, j'ai uniquement parlé de ce qui me plaisait dans le clip pour occulter ses défauts, et parce qu'en le regardant vous les verrez bien. Et bien évidemment je parle de ce clip comme d'une réussite par rapport aux autres clips musicaux, qui sont il faut bien le dire quasiment tout le temps dénués de tout fond. Je n'ai pas comparé ce clip à de grands films non plus.
    Et de son côté, je pense qu'Etienne a vraiment beaucoup mieux aimé que ce que ce texte en laisse paraître. Nous sommes donc victimes du manque de temps et d'espace pour exprimer pleinement nos avis, d'autant plus que l'intérêt de disserter sur ce clip est limité. A vous de compléter ;)

    RépondreSupprimer