Les aventures musicales de deux potes

Les aventures musicales de deux potes

dimanche 17 janvier 2016

Bilan 2015 : Le Top d'Alexandre (Places 1 à 36)


  Et voilà la suite (et fin) de mon top 2015, après tout ce suspense si savamment entretenu. En espérant que ces disques vous plairont autant qu'à moi, et que vous ferez de belles découvertes.
 
  Cette année 2015 a été riche musicalement, et je la considère vraiment comme un grand cru, avec de grands disques qui font bouger les lignes dans tous les genres que j'affectionne. Et augure le meilleur pour 2016.
 
  C'est classé par genre pour que ce soit plus facile pour vous y retrouver dans ce foutoir, mais bien évidemment ces classifications sont imparfaites. Et comme d'habitude la présence et la non présence de disques ici et les commentaires que je fais sur eux sont subjectifs et personnels, sinon ça n'a pas grand intérêt.

  Alors surtout n'hésitez pas à donner vos avis à vous sur ces albums en commentaire, et à proposer votre propre top en commentaires (ou un lien vers celui-ci pour les collègues blogueurs).
 
 

1 - Kendrick Lamar - To Pimp A Butterfly (Hiphop, jazz, funk)
Kendrick a dynamité 2015 d'entrée de jeu en sortant l'album de l'année, à peine commençait-elle. J'ai attendu toute l'année en vain le chef-d'oeuvre pouvant le détrôner, mais c'était peine perdue, malgré les immenses qualités de ce top 2015 (qui restera pour ma part un excellent cru), il est resté au sommet. Ce grand melting pot de hiphop, de jazz, de funk, avec presque des aspects psychédéliques parfois, synthétise avec brio le meilleur de la black music des XXe et XXIe siècles, du scat au free jazz à la soul en passant par le Pfunk et le hiphop westcoast. Des textes fins, d'une qualité immense, doués d'une sensibilité, d'un humour incroyables, traitant de sujets sociaux majeurs et de doutes existentiels. Une musicalité assez inédite pour un disque de hiphop avec des isntrumentations riches, variées, cohérentes et sexy à la fois. Et un MC au sommet de son art, d'une sensibilité qui n'a d'égale que sa technique immense. On ressort soufflés par l'écoute de ce grand, grand disque, et on en redemande volontiers.
Meilleurs Morceaux : Tout le disque


2 - Tame Impala - Currents (Pop)
Après un Lonerism angélique, je partais un peu méfiant et défaitiste concernant cet album, mais les faits sont là, Kevin Parker a su sortir un chef d'œuvre plus réussi encore que le précédent. En allant piocher plus ouvertement sur les terres de Air l'influence de toujours, mais aussi sur celles d'icônes grand public comme Michael Jackson (cf sa magnifique reprise de Stranger In Moscow, sortie entre les deux albums), il a su se dégager un horizon infini et réaliser l'impossible synthèse entre disque à la fois très grand public et très exigeant. Un bijou interstellaire et une leçon de pop, vraiment.
Meilleurs Morceaux : Let It Happen, Yes I'm Changing, The Less I Know The Better, New Person Same Old Mistakes


3 - Sufjan Stevens - Carrie & Lowell (Pop, Folk)
Après le fabuleux, exhubérant et électro-symphonique The Age Of Adz, on se demandait bien où Sufjan allait aller la prochaine fois. Le décès de sa mère avec laquelle il avait une relation très particulière a tranché : ce sera un album folk/pop épuré et dépouillé. Mais ce que Stevens perd en ornementations, il le compense plus que largement par ses qualités de compositeur et d'interprète qui hissent cet album vers des sommets de beauté. Chaque morceau est un classique intemporel ici, on est en présence d'un authentique chef d'œuvre.
Meilleurs Morceaux : Death With Dignity, Should Have Known Better


4 - Panda Bear - Panda Bear Meets The Grim Reaper (Pop)
Que sa musique se fasse plus violente (Mr Noah), plus émouvante (Tropic Of Cancer) ou plus Beach Boys sous MDMA (Boys Latin), le Panda Bear 2015 ne déçoit jamais. Un grand disque de pop qui emprunte des éléments de sa chatoyante palette sonore aussi bien à la dub qu'au hiphop ou au psychédélisme, et nous offre une interprétation toute personnelle de ce qu'est un grand disque de pop du 3e millénaire.
Meilleurs Morceaux : Sequential Circuits, Mr Noah, Boys Latin, Tropic Of Cancer


5 - Owiny Sigoma Band - Nyanza (Pop, Afrorock)
Entre blues traditionnel africain, électropop, et j'en passe, cet album est une merveille de pop africaine moderne, une œuvre d'une créativité et d'une qualité folles. 
Meilleur Morceau : I Made You / You Made Me


Toujours fidèle à lui-même, Owens a sorti un très grand disque pop cette année. Comme d'habitude, excellente direction de départ (peu d'arrangements, les chansons sont souvent basées sur sa voix, sa guitare et ses pédales d'effets), des compositions aussi directes qu'immaculées, une interprétation aussi touchante qu'espiègle.... Un délice.
Meilleurs Morceaux : Music Of My Heart, Heroine (Got Nothing On You)


7 - Jamie xx - In Colour (Electronique, Pop)
De façon assez inattendue, pour moi en tous les cas qui n'attendait rien de cet album, Jamie xx nous a pondu l'album électro de l'année. J'avais peur d'un truc chiant et creux, on se retrouve avec un album riche et passionnant. Mea culpa, cet album mêle pop, électronique, triphop, coldwave et même dancehall avec talent et un son très personnel, c'est un petit bijou de production qui ne lasse pas malgré les écoutes répétées... Du lourd.
Meilleurs Morceaux : Seesaw, Loud Places, I Know There's Gonna Be (Good Times)
 

8 - Young Thug - Barter 6 (Hiphop)
2015 aura été pour moi l'année de la réconciliation avec un certain hiphop autotuné et nourri au Migos flow, que je trouvais au mieux sympathique mais dont je dénigrais toujours la valeur artistique (et la surcote des critiques). Là encore, mea culpa, c'est excellentissime ce qu'on a là. Sur les bases posées par Lil Wayne, Young Thug explose et redéfinit les contours du hiphop avec une maestria, une gouaille et une insolence joussives. Les instrumentaux sont souvent très bon et son flow complètement atypique est grandiose.
Meilleurs Morceaux : Constantly Hating, Check, Just Might Be


9 - Shye Ben Tzur, Jonny Greenwood & The Rajasthan Express - Junun (Musiques Indiennes)
Finalement, et si 2015 était l'année des surprises ? Parce que là encore, malgré mon amour pour les musiques traditionnelles indiennes et Radiohead, je ne m'attendais pas à un cocktail aussi détonnant. Le groupe emmène différents styles de musiques du sous continent vers des horizons dub, psyché, pop... On danse, on reste béat devant tant de beauté, on pleure, on rit... Cet album est riche, généreux, inventif et addictif au possible. 
Meilleurs Morceaux : Junun, Chala Vahi Des, Allah Elohim


10 - Tobias Jesso Jr - Goon (Pop)
Un songwriter est né. Ses ballades au piano sont d'une beauté étincelante, entre Brill Building, Blue-Eyed Soul, pop indé à la Girls, Bob Dylan et songwriters des seventies. Magnifique.
Meilleurs Morceaux : Can't Stop Thinking About You, How Could You Babe, Without You, Hollywood


11 - NAO - February 15 (Rnb, Soul)
En attendant le prochain Janelle Monaé, la reine du rnb, c'est elle. Nao, en quelques morceaux bien sentis, a réussi à imposer sa voix sensuelle et mystique, ses compositions irrésistibles et à redéfinir ce qu'est le haut du panier de la soul moderne. Cet EP en est la preuve.
Meilleurs Morceaux : Inhale/Exhale, Zillionaire


12 - Kamasi Washington - The Epic (Jazz)
Rarement un album aura aussi bien porté son nom. Avec 3h et des poussières au compteur, et une ambition folle de retracer et de synthétiser presque un siècle de jazz, en effet on peut parler d'épique. Et le plus fort c'est que loin d'être écrasé par le poids d'une telle ambition, Kamasi & ses acolytes arrivent à les transcender pour sortir l'album de jazz de l'année, si ce n'est de la décennie. Un américain dirait mind-blowing.
Meilleurs Morceaux : Change Of The Guards, Henrietta Our Hero, Malcolm's Theme


13 - Richard Hawley - Hollow Meadows (Crooner, Folk)
As usual, quand Richard sort un album, c'est un chef-d'oeuvre. Pas grand chose ne change dans sa formule, Hawley ne se réinvente pas, il se raffine. Les chansons se font toutefois plus folk qu'à l'accoutumée, et son  timbre est rendu plus râpeux par la nicotine, ce qui fait ressortir l'influence naturelle de Johnny Cash de façon encore plus prégnante qu'à l'accoutumée. Ce qui donne aussi tout son charme et son cachet à cet album divin.
Meilleurs Morceaux : I Still Want You, Serenade Of Blue


14 - Earl Sweatshirt - I Don't Like Shit I Don't Go Outside (Hiphop)
Sur des instrumentaux d'une musicalité folle (soul, indus, psyché,... et j'en passe !), Earl nous délivre via un flow brillant des lyrics portant sur le thème de la misanthropie (cf le titre), et accouche d'un album de hiphop parfait.
Meilleurs Morceaux : Huey, Grief


15 - LA Priest - Inji (Electropop, Electrofunk)
La résurrection de l'année, c'est lui. Ex-leader des géniaux Late Of The Pier (groupe de chevet de mes années lycée), LA Priest donne maintenant non plus dans l'électrorock post-Human After All, mais dans la pop électronique très marquée par la démarche de Metronomy, le funk de Prince, la house de Daft Punk, et les hybrides électro-rnb à la Disclosure. Cet album alterne tubes et expérimentations passionnantes sans discontinuer, pour notre plus grand bonheur.
Meilleurs Morceaux : Lady's In Trouble With The Law, Oino


16- Unknown Mortal Orchestra - Multi-Love (Electropop, Electrofunk)
Un peu à la manière de Tame Impala, UMO s'est réinventé en passant d'influences psyché et soul 70's à un groupe de pop synthétique. Là, on parlera davantage de Prince que de MJ. Les compositions sont accrocheuses, la production généreuse et créative... Rien à redire, on a là un album de pop moderne parfait !
Meilleurs Morceaux : Mutli-Love, Like Acid Rain, The World Is Crowded, Can't Keep Checkin My Phone


17 - Vince Staples - Summertime '06 (Hiphop)
Avec son flow hautain et narquois et ses instrumentaux entre hiphop, rock psychédélique (voire stoner) et coldwave, Vince Staples se démarque de la masse hiphop et s'impose comme la révélation de l'année pour le genre. Ce premier album addictif est sans doute le 1er pas d'une carrière brillante, à suivre !
Meilleurs Morceaux : Lift Me Up, Birds & Bees, Norf Norf

 

18 - Ibrahim Maalouf - Kalthoum (Alf Leila Wa Leila) (Jazz)
De tout ce que Maalouf a sorti cette année (très bon disque avec Natacha Atlas, un autre de jazz un peu décevant car aux sonorités fusion/prog discutables, et d'autres projets que je ne connais pas), celui-là est le bon. C'est peut-être même son chef d'œuvre. Un excellent disque de jazz brassant le free avec une ambiance plus smooth, à partir d'un matériau de base : la musique arabe (au sens large). C'est peut-être bien son Sketches Of Spain à lui, un album qui dépasse ses influences musicales et géographique et les transcende pour offrir de plus pur des jazz. Superbe, superbe.
Meilleurs Morceaux : Introduction - Overture I

 

19 - King Gizzard & The Lizzard Wizard - Paper Mâché Dream Balloon (& Quarters ) (Folk-pop, Garage Psyché)
De façon assez inattendue, le groupe prog/garage/psyché qu'on entend encore sur Quarters (et qui bien que sympathique a du mal a sortir de la masse) s'est muté en un groupe de pop/folk pastorale avec arrangements de flûtiaux tout à fait indispensable. Ce Paper Mâché... est une bénédiction, paroles jouissives, chant, compositions et arrangements d'une délicatesse et d'une perfection pop à toute épreuve.... Que du très très bon.
Meilleurs Morceaux : Paper Mâché Dream Balloon, Cold Cadaver


20 - Pond - Man It Feels Like Space Again (Rock, Pop)

Pond a pris un virage pop indé eighties qui lui va à ravir sur cet excellent album d'une discographie qui commence à peser parmi les plus passionnantes de sa génération.
Meilleurs Morceaux : Waiting Around For Grace, Elvis Flaming Star, Zond


21 - Dr Dre - Compton, A Soundtrack (Hiphop)
Une fois passée la surprise du changement de cap (adieu le G-Funk), on ne peut que se délecter de cette basse ronde jouée live, de ces claviers divins, ces effets sur les voix, ces boîtes à rythme programmées avec une finesse qui évoque un batteur de jazz, de ces choix de production osés, de ce très bon choix de se reposer sur des petits jeunes plutôt que sur des pointures du genre.... Un très très bon album et un grand retour (l'adieu à la musique et le "c'est mon dernier album" je n'y crois pas une seconde), qui dévoile ses charmes après plusieurs écoutes.
Meilleurs Morceaux : Genocide, All in a Day's Work, It's All On Me, Animals


22 - FFS - FFS (Pop)
Accoupler Sparks et Franz Ferdinand, après coup c'est tellement génial et évident qu'on se demande pourquoi ça ne s'est pas fait plus tôt (en fait ça devait mais les plannings chargés sont passés par là). Les deux groupes (et les voix des deux chanteurs) se marient à merveille sans que personne n'écrase personne. Et on n'a pas juste la somme de deux groupes, mais bien une synergie de leurs talents qui aboutit à quelque chose d'hybride, de nouveau, de très théâtral et de grand. Excellentissime.
Meilleurs Morceaux : Johnny Delusional, Police Encounters, Collaborations Don't Work, Piss Off


23 - Snoop Dogg - Bush (Rnb, Funk, Hiphop)
En compagnie du compère Pharrell, Snoop effectue une nouvelle mue : cette fois-ci il sera chanteur de funk. Et ça fonctionne à pleine balle, les morceaux vous collent au cerveau tels des bubblegum, et on en redemande.
Meilleurs Morceaux : California Roll, This City, R U A Freak, Awake, So Many Pros, Peaches & Cream


24 - A$AP Rocky - At.Long.Last.A$AP (Hiphop)
A$AP Rocky a vraiment fait un pas de géant avec cet album excellent où les morceaux sont absolument géniaux, où sa voix magnifique est bien mise en valeur et où la frontière entre les genres est reculée à chaque chanson. Un album très très solide, garni de tubes et sans temps mort malgré sa durée.
Meilleurs Morceaux : Fine Wine, L$D, Jukebox Joints, Excuse Me


25 - Damaged Bug - Cold Hot Plumbs (Electro-rock)
La suite des aventures électro-psyché-rock de Dwyer est à la hauteur de l'album inaugural. Ces jams et ces comptines déviantes vous rentrent dans la tête sans que vous vous y rendiez compte, et vous rendent addict.
Meilleurs Morceaux : The Mirror, Jet in Jungle


26 - Prince - Hit&Run Phase One & Two (Electrofunk, Funk, Soul, Pop)
Après un 1er volet décevant (trop d'électro pouet pouet) mais contenant son lot de perles princières, le 2e remet la soul, le funk et laisse enfin plus d'espace d'expression au big band jazz, et accouche d'un album vraiment excellent. En faisant la somme du meilleur de ces deux albums on aurait un concurrent sérieux au génialissime Art Official Age de l'an dernier. Ce qui confirme la grande forme du Purple One ces derniers temps.
Meilleurs Morceaux : Like A Mack, 1000s X's & O's, Stare, Xtraloveable, Groovy Potential


27 - Thee Oh Sees - Mutilator Defeated At Last (Garage Psyché)
Les Oh Sees, quelque soit le line-up, n'ont de cesse de se réinventer, et on ne peut qu'être admiratifs devant la qualité des dernières sorties de Dwyer, d'autant plus que c'est loin d'être son seul projet actif et productif. Cet album ne déroge pas à la règle et est un magnifique album de rock psychédélique, passionnant de bout en bout.
Meilleurs Morceaux : Web, Withered Hand


28 - Joey Bada$$ - B4DA$$ (Hiphop)
Un album riche, à la fois fidèle aux inspirations du NY 90's du Joey, mais aussi à ses origines (Jamaïque & Caraïbes), ainsi qu'au meilleur du hiphop sale et dark aux instrumentaux déviants (on pense à Pusha-T). Avec quelques hits incontournables en plus. Très très bon. 
Meilleurs Morceaux : Paper Trail$, Big Dusty, Christ Conscious, Curry Chicken


29 - Mac Demarco - Another One (Pop)
Dans ce mini album, Demarco se réinvente de façon assez surprenante avec des sompositions plus éthérées et un clavier assez inattendu. C'est très très beau, ça s'écoute vraiment en boucle, et on a hâte d'entendre où cette nouvelle direction prise va le mener. 
Meilleur Morceau : Another One


30 - Battles - La Di Da Di (Electro-rock)
Cette grosse orgie de guitares math rock, de blips blips et de beats compliqués est totalement jouissive. Battles ont un son bien à eux et un sens de l'accroche mélodique qui transofrme une jam en transe irrésistible.
Meilleur Morceau : The Yabba


31 - Pow! - Fight Fire (Electro-rock, Garage, Psyché)
Les Pow! confirment tout le bien que l'on pense d'eux et poussent encore plus loin leur électrorock sous influence mais très moderne. Une grosse claque.  
Meilleurs Morceaux : The Heart & The Spade, Eyesight
 


32 - Miguel - Wildheart (Rnb, Pop, Rock)
Avec une tonalité étonnamment pop rock, le petit prince du rnb nous offre là un magnifique album, très riche. Une vraie beauté.
Meilleurs Morceaux : a beautiful exit, coffee, what's normal anyway, Simple Things


33 - Crocodiles - Boys (Rock, Pop)
Les Crocodiles sont toujours aussi bons pour écrire des tubes déviants pour rock kids, et je les en remercie, long live Crocodiles !
Meilleurs Morceaux : The Boy Is A Tramp, Peroxide Hearts


34 - The Arcs - Yours, Dreamily (Soul, Pop, Rock)
L'album de blue eyed soul de l'année, et un projet à suivre. Auerbach explose les contraintes imposées par les Black Keys (qui s'amenuisent déjà d'album en album), et ça lui réussit à merveille. Pas mal de classiques modernes dans cet album.
Meilleur Morceau : Put A Flower In Your Pocket

 
35 - Anderson.Paak - Venice (Rnb)
Révélé par l'album de Dr Dre de cette année auquel il est l'un des contributeurs majeurs, Paak prouve ici qu'il est un petit prodige rnb, pop et soul.
Meilleurs Morceaux : Milk'n'Honey, Might Be

 

36 - Pusha T - King Push - Darkest Before Dawn : The Prelude (Hiphop)
Prélude au très attendu King Push, cet album est déjà excellentissime en lui-même. Toujours fidèle à son rap sombre, mais avec quelques éclaircies, Pusha-T prouve que tout le bien qu'on pense de lui est  mille fois fondé. 
Meilleur Morceau : Untouchable
 
Alexandre
 

10 commentaires:

  1. Ca fait plaisir de retrouver Tobias Jesso Jr qui a sorti un très bon 1er album, c'est vrai...
    J'ai découvert il y a peu le Kendrick Lamar et c'est vrai que c'est excellent, je l'ai aimé du début à la fin, il a l'air si riche qu'il faudra plusieurs écoutes pour en faire le tour...
    J'ai aussi découvert Unknown Mortal Orchestra avec cet album, j'ai mis un peu de temps à accrocher mais maintenant je l'écoute souvent...
    J'ai peu écouté le Mac DeMarco et FFS, surtout par manque de temps et le reste aussi par manque de temps ou je ne connais pas (trop)...
    Beau travail d'écoute en tout cas et je partage évidemment ton avis pour Tame Impala!!! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour tes avis :) Je te rejoins sur tous ces disques ! En effet le Lamar demande un certain temps pour l'apprivoiser.

      Supprimer
  2. Des trucs que j'aime beaucoup (surtout en début de classement, avec Sufjan Stevens, Panda Bear, Richard Hawley...), des trucs que je sais qu'ils ne sont pas pour moi (tout le volet funk ou pas mal de hip-hop), et puis quelques découvertes en perspective ou des disques sur lesquels je suis trop vite passés, et sur lesquels il faudra peut-être que je revienne (genre le Christopher Owens). Merci pour ce joli top.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésite pas à revenir sur le Owens, il ne te décevra pas ;) Oui j'avais vu qu'on a quand même un certain nombre de points communs importants dans nos tops. Même si on ne cite pas les mêmes chansons ;)
      J'espère que tu aimeras certains trucs, n'hésite pas à repasser donner ton avis sur des découvertes éventuelles ! :)

      Supprimer
  3. Vraiment très bon top ! Je ne sais toujours pas comment est ce que tu fais pour écouter tant de nouveauté, être à l'affut des nouvelles pépites, travailler tes classiques, tout en gardant un avis pertinant et sensible. Tu es fait pour le métier !
    Si je devais faire mon top 2015 de ce que j'ai écouté ce serait :
    1- Tame Impala ( génius ! tu décrit très bien la façon dont ils allient exigeance et accessibilité)
    2- Mac Demarco ( cet album coule de source, sans réinventer le genre il le sublime )
    3- Young Thug ( la claque hip hop de l'année ! merci Alexandre )
    4- Kendrick Lamar ( un chef d'oeuvre d'une complexité riche et variée rassemblant à lui seul toute la black music. Un orgueil démesuré en soit. Un travail de production TITANESQUE ! il à cependant les défauts de ses qualités, parfois un peu trop dense. )
    5-NAO ( La encore merci Alexandre pour la découverte. Il m'arrive de temps en temps de danser tout seul comme un con sur le sublime Bas Blood <3 )
    6- The Arcs ( Sur les bases de blues rock chères aux Black Keys se mélange des style variés allant du jazz à la soul et au funk. On sent qu'il se font plaisir et c'est "qu'est bon" ! )

    Sinon y a de très belles pochettes : celle ne NAO est sublime, celle de Vinces Saples me parle beaucoup rappellant celle de Joy Division ) et celle de Tame Impala est génial, d'autant que les lignes s'animent quand on fait défiler l'image sur un écran ( futé les australiens ! )

    Un peu moins convaincu par le Jamie XX par contre. très beau, très sensible, mais je n'arrive pas à y entrer en profondeur.

    Vivement le top de 2016 !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Poste le ton top :) Tu peux même y adjoindre le Battles ;p
      J'ai pas écouté bcp d'oldies cette année, quasiment que du 2015 en fait, et c'est cool, ça change de certaines années où je n'écoutais que du vieux.
      Content que certaines de mes suggestions t'aient autant plu.
      Pour Vince Staples je pense que c'est voulu l'allusion à Joy Div, écoute l'album si tu veux tu verras que les instrumentaux sont très rock (soit psychédélisme sombre soit coldwave). Je trouve la pochette de Tame Impala au mieux passable (les couleurs) au pire moche (le design), marrant que beaucoup de gens l'apprécient (Keith l'adore aussi il en a parlé chez Chris). Et ouais c'est comme le MPP de Animal Collective avec les illusions d'optique c'est futé.

      Dommage pour le Jamie xx, c'est marrant de base tu étais assez fan du bonhomme, j'étais plutôt circonspect, et cet album nous a renversé tous les deux. Mais ton avis n'est peut être pas définitif qui sait. N'hésite pas à me dire si tu as aimé d'autres trucs. Et si tu veux publier un top 5 ou 10 de 2015 vas-y surtout ! Même si c'est en décembre prochain !

      Supprimer
  4. Quel travail !! Joli top, très différent du mien. Dans cette partie, on a que 2 albums en communs:
    Sufjan Stevens - Carrie & Lowell (chef d'oeuvre d'épure, un folk minimaliste d'une extrême beauté)
    Tobias Jesso Jr. - Goon (un travail mélodique d'orfèvre)
    Je viens de découvrir il y a 2 jours seulement le Tame Impala.
    Sinon, des artistes que j'apprécie mais dont je n'ai pas vraiment écouté le dernier : Mac Demarco, Pond (dont la pochette clin d’œil à "Cheap Thrills" est très belle), Ibrahim Maalouf (ai eu une place de concert à noël), Panda Bear et Richard Hawley.
    Dr Dre, A$AP Rocky et Joey Bada$$ aussi, même si je n'écoute plus beaucoup de Hip Hop. Le Kendrick Lamar, à force de le voir partout, il faudra que je découvre.
    Jamie xx et Kamasi Washington = dropboxage possible ???

    A +

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, oui j'ai vu ça quand tu as sorti le tien ;)
      J'ai vu ça pour le Tame Impala chez Chris ! J'avais vu l'allusion à Cheap Thrills, et j'aime beaucoup la pochette. J'aime bien le concept de "une vignette par chanson", il y a ça sur pas mal d'albums, Some Girls des Stones, le derrière de l'album de XTC Nonsuch.... Un bon sujet ? ;)
      Les albums que tu cites sont excellents tente les quand tu auras le temps !
      Euh je sais même plus si j'ai dropbox, désolé !

      A+

      Supprimer
  5. Warf on dirait plutôt le pire de l’année, genre les Grammy rencontrent Pitchfork. Panda Bear, Owen, Hawley et Jesso à sauver, je peux piger qu'on aime le Battles aussi. Dommage je me délecte bien des vieilleries sur ce blog.

    RépondreSupprimer