Les aventures musicales de deux potes

Les aventures musicales de deux potes

vendredi 14 mars 2014

GRAND JEU / PART 3




« Je lui dirais les mots bleus, les mots qu’on 
dit avec les yeux »  


Un disque qui se passe de mots, et très bien, merci ! 


  Le choix d'Etienne :


Gonzales - Solo Piano ( 2004 )



     Premier des deux albums du même nom ( le deuxième étant sorti en 2012 ), ce projet constitue un tournant dans la carrière solo du québécois, qui gravitait alors dans le milieu rap / hip-hop, même si des airs de classique s'en échappe. Et c'est sous une forme originale, une performance seul au piano, entièrement acoustique, qu'il revient donc à ses origines artistiques, le classique. Ceci peut paraître ambitieux, ou même prétentieux, mais c'est en faite en toute simplicité et intimité que nous entrons dans le chef d'oeuvre du pianiste. On ne serait classer le style entre le classique, le jazz ou la pop, il est assurément unique et peut être comparé à celui d'Erik Satie. Voilà donc un album que l'on dévisage de nos oreilles, et où les mots sont vains. 

Etienne

Le choix d'Alexandre :

Air - The Virgin Suicides (2000)



  Je vous préviens tout de suite, ce disque est un de mes préférés tous genres confondus. Sans doute dans mon top 10, et probablement mon disque favori des années 2000. L'album, et j'assume à 200% ce que je dis, est un authentique chef-d'œuvre. Certains pourront lui préférer l'excellent "10.000 Hz Legend" dans la discographie du groupe, et ils auront au moins autant raison que moi, même si j'ai plutôt un gros faible pour celui-ci.

  La musique est tellement belle qu'elle ne s'encombre le plus souvent pas de mots. Evidemment, les plus pointilleux me diront que le premier morceau "Playground Love" est une vraie chanson pop, avec chant et paroles, même si l'intrumental est prédominant, et qu'il y a deux "monologues" insérés dans des morceaux (à la fin de "The Word Hurricane", et sur le dernier morceau, "Suicide Underground", avec voix pitchée dans les graves). Certes.

  En revanche, ce que personne ne pourra m'enlever, c'est qu'il n'y a pas de mots pour décrire tant de beauté. En terme de BO, c'est compliqué de faire mieux, on rivalise sérieusement avec des niveaux morriconiens ici, et c'est un très grand admirateur du maestro qui le dit. L'instrumentation est très riche, on a énormément de matière musicale, beaucoup de textures (guitares, orchestres, batterie, basse, claviers, saxophone parfois...). Et pourtant, le arrangements sont le plus souvent sobres, accentuant l'intensité dramatique de l'ensemble.

  Je m'en passe des extraits quasiment tous les jours, dans le train ou le tram, entre la fac et chez moi, et j'écoute l'album très régulièrement, il a tendance à me manquer rapidement. Un vrai disque de chevet, qui je l'espère, vous bouleversera autant que moi. Comme vous avez pu le constater, je ne sais vraiment quoi en dire, et à part vous faire partager mon ressenti, je suis bien incapable de trouver mes mots pour décrire la musique. Tout ce que je peux faire, c'est vous recommander l'écoute. Je n'en extrait pas de morceaux, tout est prenant, d'une qualité époustouflante, d'une sensibilité impressionnante.

  Et il n'est pas nécessaire d'avoir vu le (bon) film de Coppola avant, moi-même je ne l'ai vu que des années après avoir découvert le disque. De plus, cette BO y est sous-utilisée, à mon humble avis. Une BO qui n'a pas besoin d'images pour être géniale, donc. Et un des rares albums qui me fait monter les larmes aux yeux et me file des frissons partout, systématiquement, et ce du début à la fin, alors que je le connais par cœur depuis des années.  Comme en ce moment, alors que je le réécoute... Vous l'aurez compris, je pense, il me tient beaucoup à cœur celui-ci.

  Un petit mot pour la fin, vous imaginez si Gainsbourg était encore parmi nous, les chef d'œuvres qu'il aurait pu nous sortir avec ces deux Versaillais ?

Un peu de beauté à écouter sur deezer, ou sur spotify.



Alexandre







44 commentaires:

  1. Je ne connais ni l'un ni l'autre mais je me laissaerais bien tenter par le Virgin Suicide. Vous boxez?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu veux ! Tu peux faire la démarche, et m'ajouter à une box, ou pas ? Je ne suis pas encore ultra familiarisé avec l'outil, ça m'arrangerait. Mais aucun souci :)

      Supprimer
  2. Oui, deux jolis choix. Mais grosse préférence pour ma part pour le Air, ce qui n'étonnera pas grand monde, Virgin Suicides étant sur mon podium des albums du groupe, ce qui n'est pas rien avec un début de disco tel que le leur...

    RépondreSupprimer
  3. Deux beaux choix même si le AIR, bande son d'un film, est du coup presque hors sujet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi? Prise seule, elle peut très bien se passer de mots...

      Supprimer
    2. Merci, je trouve que peu importe l'interprétation qu'on donne au thème (instrumental, tellement beau qu'il est indescriptible....), ce disque fonctionne. Comme je l'ai dit, je le dissocie complètement du film car :
      1) Il est sous-utilisé dedans, et est donc encore meilleur sans le film qu'avec. Pas besoin d'images ou de voix par dessus, il fonctionne tout seul.
      2) Je l'ai connu des années avant le film, et je connaissais chaque note par coeur avant le premier visionnage.

      Donc pour moi, BO ou pas, c'est valide. Je n'ai pas encore regardé tous les choix mais je m'attends à trouver plein de BO, ça ne pose aucun problème avec le thème !

      Supprimer
  4. Deux bons disques ça les p'tits gars.. Air commence a avoir ses détracteurs.. que des bons disques, même les deux derniers que j'adore.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense pareil que toi, tous leurs disques ne se valent pas, mais ils sont tous au minimum bons. Aucun raté dans une disco, c'est plutôt rare, surtout que la leur commence à être fournie !
      Merci

      Supprimer
    2. Je trouve même qu'ils prennent du plomb, j'écoute beaucoup les deux derniers.. ils vont finir par loucher sur Brain Eno.

      Supprimer
    3. Il y a quelques morceaux plus faibles sur les deux derniers pour moi.
      Tu as raison pour Eno, influence évidente.

      Pour Air, j'aimerais bien les voir collaborer avec un Biolay ou autre... Tellier, ça serait génial aussi. Avec leur background Gainsbourgien, ça m'étonne qu'ils n'aient pas tenté le coup avec un grand interpète-auteur-compositeur de chez nous. Oh putain.... Christophe.... Je te laisse, j'ai un coup de fil à passer à des maisons de disques ;p

      Supprimer
    4. ouaih vas-y casse toi.. Christophe.... !!! ah nan, je déconne, c'est une vanne entre T et moi.. mais sans dec je te suis à fond... d'ailleurs j'aime bien ton cerveau musical...(j'te file un bon REM bientôt).
      Biolay est autonome total.. Tellier aussi... en fait, AIR, faudrait comme Eno ou Mike Oldfield, qu'ils trouvent une voix, autre que Kavindsky :o.
      Sans dec, Christophe et Air, ok, histoire de remplacer Jarre.

      Supprimer
    5. je reviens, car AIR n'a peut être pas besoin de voix... ou alors en production... je vois bien Gainsbourg moi pour œuvrer... je parle de Charlotte.

      Supprimer
    6. Le Charlotte C. produit par Air était quand même assez magnifique.

      Supprimer
  5. J'ai croisé le Sanchez, ou Fernandez je sais plus, à la radio et à la TV et ça ne m'avait pas plus botté que ça mais c'est pas mon tag au départ.

    Air j'ai toujours eu du respect pour ce qu'ils faisaient et j'ai du entendre celui-ci sans vraiment le savoir, ça me donne envie d'y retourner.
    Thanx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gonzales est excellent, EWG, tu devrais essayer.
      Bonne écoute pour le Air, et repasse sur ce blog pour me dire ce que tu en auras pensé !

      Supprimer
  6. J'ai faillit choisir le Virgin Suicides aussi, je n'ai renoncé qu'à cause du premier titre chanté !!
    c'est moi aussi l'un de mes albums favoris tout artistes confondus. d'ailleurs j'y pense régulièrement pour des jeux de ce type, et il n'est pas impossible que je le présente pour un autre thème.
    Bref, Très bon choix Alexandre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entre toi et le Sufjan Stevens, et Es Chris et le Biolay, etc... Vous me faites aussi très plaisir à caler des disques que je n'ai pas réussi à placer ici !
      Merci pour le commentaire, ça me fait plaisir que tu l'adores aussi !

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    3. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
    4. Dsl Xavier j'ai supprimé le comm alors que je voulais répondre, ça a failli m'arriver plein de fois, les boutons sont proches, il fallait bien que je me plante un jour. Désolé !
      Je voulais dire toi pour le Portishead, El Norton pour le Sufjan, etc...
      Je me suis emmêlé les pinceaux, tu m'excuseras ^^

      Supprimer
  7. Sur le Gonzales: ce n'est pas une critique, mais ça me semble tout de même dingue qu'on se débrouille à faire des doublons avec les milliers de disques que nous possédons... et je ne connais pas le disque...

    Sur Air: alors, c'était pour ça, ce thème, nous placer un de tes disques chouchous ?!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Etienne ne pouvait pas se douter, à moins de sortir un disque biélorusse, il y a toujours risque de doublons, ça n'est pas un drame.

      Pas vraiment, il est possible que ce thème soit d'Etienne à l'origine, ou peut-être de moi, je ne m'en souviens plus. Je suis presque sûr que c'est la refonte de plusieurs thèmes, dont un sur les BO de films, thème proposé par Etienne, je suis donc disculpé. C'était surtout pour qu'il y en ait au moins un qui fasse marcher votre imagination, on pouvait le prendre sous plein d'angles possibles !
      Il ne t'a pas plu ce thème-ci ?

      Supprimer
  8. Doublon pour le Gonzales ! Pour Air, y a des paroles, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pinailleur ;)
      Heureusement que je me suis couvert avec la double interprétation du thème. Relis-moi, je me suis justifié là-dessus.

      Supprimer
  9. vraiment "très super" le Air, qui aurait aussi pu aller pour le prochain thème !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Danke schön mein Freund ! Tout à fait, mais j'ai une autre merveille en réserve....
      Gonzales est top ! Il faudra que je réécoute ce volume 1.

      Supprimer
  10. Comment se fait-il que je connaisse le premier titre de Gonzales ? (cinéma, pub ?)
    L'ensemble s'écoute sans difficulté, mais je n'ai pas pris un aussi grand pied qu'avec Motörhead !!!!!

    Quelques petits trucs intéressants chez Air, mais je n'écouterais pas ça tous les jours.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On fait ce qu'on peut ;)
      La musique de Gonzales est assez accessible, on la retrouve souvent dans des films, pubs, ... en effet !
      Il y a deux trois passages plus enlevés, voire certains avec des guitares plus rock, dans le Air, mais effectivement ils sont loin d'être légions, c'est un disque très introspectif.

      Ce qui ne m'empêche pas de prendre aussi mon pied sur Motörhead, j'ai d'ailleurs acheté "1916" récemment, excellent.

      Supprimer
  11. Deux très beaux disques, surtout le Air aux basses très gainsbouriennes effectivement, de Gonzales je préfère finalement le hip-hop déconnant ou le trop sous-estimé Ivory Tower et sa piano-disco-pop à l'équilibre assez magique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !
      Très Gainsbourg en effet... Comme (presque) tous les français qui ont touché à la pop depuis lui. Une figure quasi-mythique, indépassable. Et c'est mérité.

      Ivory Tower est excellent, je suis d'accord !

      Supprimer
  12. Le disque de Air est une merveille, et Playground Love est classée aussi dans mon top 10. Moins fan de Gonzales, mais oui les ifluences Satie sont indéniables sur certains morceaux, ceux que j'ai d'ailleus conservé sur mon Ipod.

    RépondreSupprimer
  13. Ce Gonzales est un des rares que j'écoute, je n'ai pas encore tout découvert chez lui, mais quand il y a du piano, je suis toujours là...!
    Quant à Air, j'aurais du y penser!!!!!!!!!! C'est un vinyle qu'on chérit à la maison, "Playground Love" est une de mes chansons préférées (en général)...découvert à l'époque du film mais finalement ça n'a que peu d'importance et comme disait Charlu, moi j'aime tous leurs disques, même ceux étiquetés "easy listening"...;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! :) J'aime tous leurs disques aussi, pour moi ils n'en ont aucun qui soit mauvais. Même si ils ne sont pas tous au même niveau que celui-ci.

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  14. Sauf erreur de ma part je n'ai pas croisé To-Day's Sounds de Piero Umiliani. Que s'est-il passé ?

    RépondreSupprimer
  15. Mince j'ai toujours pris Air pour du vent (aheum...) on dirait que vous voulez tous me convaincre que je me suis trompé. Comme j'ai décidé de ne pas mourir idiot - et de ne pas mourir du tout d'ailleurs - j'irai tester ça. Mais attention à vous si j'avais raison !

    Gonzalez, je ne connais pas, je suis en train d'écouter. Les premiers accords me semblent carrément pompés à Satie non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Repasse nous dire ce que tu en as pensé !

      Supprimer
  16. Deux super choix dont un immense disque (Air). "The Virgin Suicides" ou un sommet de musique rêveuse, onirique, poétique, mélancolique.....même si un titre est chanté, tant pis. Mais c'est vrai que le thème pouvait être différemment interprété. Perso, j'ai hésité entre disque "instrumental" ou trop beau pour y mettre des mots.
    Et le film de Miss Coppola, dont c'est la B.O,est un bijou, une première oeuvre de surcroît !!!
    A +

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Très bon film oui :)
      Les deux interprétations étaient valables comme tu le dis.

      Supprimer