Les aventures musicales de deux potes

Les aventures musicales de deux potes

dimanche 12 mars 2017

King Gizzard & The Lizzard Wizzard - Flying Microtonal Banana (2017)



  Avec les KG&TLW, je suis un coup sur deux environ totalement fan et un coup sur deux pas tellement impressionné. Là, on tombe sur le bon côté de la pièce, je le dis tout de suite l'album est très bon.

  Ce disque est hypnotisant, comme une longue transe pop-rock. Le groupe propose un garage mélodique aux vocaux fous rythmé de façon obsédante (on va pas ressortir le mot krautrock encore une fois mais y'a un peu de ça...) comme sur "Rattlesnake" d'une intelligence folle. Le fait que le chant suive la ligne mélodique principale note à note tout au long du disque accentue l'effet transe. 
  Le groupe flirte avec la musique microtonale du titre avec un goût sur et une musicalité hors du commun. "Open Water" est aussi un grand trip rock, boosté par une pédale wah wah, aussi bonne que le fou "Doom City"

  Mais les ballades psyché pop ne sont pas en reste, comme sur "Melting", portée par des claviers vaporeux, un rythme sautillant et des digressions orientales parfaites. Et puis le quasi-instrumental "Flying Microtonal Banana", merveilleux exercice de style complètement réussi, à l'image de l'album.

  Et entre les deux on a des tubes pop-rock parfaits comme le délicat "Sleep Drifter", une très, très grande chanson. Et puis les sympathiques "Billabong Valley" et "Anoxia", qui sonne un peu Ariel Pink et met encore une fois la wahwah et la mélodie bien en avant. Le groupe tournait autour du funk sur plusieurs morceaux de cet album, mais si il y en a bien un qui met les pieds dans le plat groovy, c'est "Nuclear Fusion".

  Encore une fois, les King Gizzard ont réussi à pondre un chef-d'oeuvre à partir d'un concept alambiqué et ambitieux (maîtriser une musique et des gammes aussi peu courantes pour des musiciens rock occidentaux c'est pas évident). Le mix est étonnant : kraut, électro-pop vaporeuse, garage psyché, hard sombre à la Black Sabbath, funk et musiques orientales, et pourtant ça fonctionne. Chapeau les gars, vous avez encore sorti un des grands albums rock de l'année.

Alex


4 commentaires:

  1. Avec ce genre de pochette, on n'est pas étonné du contenu du disque. Très envoûtant.

    RépondreSupprimer
  2. Je suis très impressionné personnellement le disque est assez incroyable. Il a à la fois la folie pop d'un b52s et le côté rock implacable d'un disque comme Fun House.

    RépondreSupprimer
  3. Impressionnant ! c'est vrai le terme qui conveint le mieux à l'album. Tu connais mes appétences orientales, alors combiné à une forme Krautrock / rock psyché je suis plus que comblé. Une grande découverte pour moi et un grand merci. C'est pour moi le meilleur album de 2017 à mes oreilles, en tous cas celui que j'ai le plus écouté, c'est sûr !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cool ! Juste derrière le Homeshake pour moi mais c'est le fan de pop qui parle ;)
      Clairement les deux chef-d'œuvres incontestables de ce premier trimestre qui va sur sa fin !
      Beaucoup de déceptions quand même cette année

      Supprimer