Les aventures musicales de deux potes

Les aventures musicales de deux potes

vendredi 16 décembre 2016

Perfect Week (Jeu Interblogs) - Vendredi Espoir


  Cette semaine, nous participons au jeu interblogs PERFECT WEEK, lancé par El Norton sur Last Stop ? This Blog !. Les règles du jeu ? Pendant une semaine, un thème par jour est attribué, à charge aux blogueurs de proposer un morceau correspondant à ce thème (règlement complet ici).

Vendredi 16/12 - Espoir : La chanson parfaite que l’on écoute le vendredi soir, alors que la semaine de travail s’achève, qu’un soulagement émerge nécessairement et que les projections du week-end deviennent enfin concrètes.

E : The Notorious B.I.G. - Juicy (1994)
Un week-end placé sous le signe de la réussite boosté par le rap légendaire de Notorious B.I.G. qui nous conte l'histoire de sa réussite. Alors pourquoi pas nous ?

A : Creeping Pink - Boredom Kingdom (2015)
Après une semaine éprouvante, on se pose sur son canapé, encore un peu hébétés de fatigue. Et les géniaux Creeping Pink sont les meilleurs pour traduire en musique ce sentiment, en invoquant au passage l'esprits de Barrett et l'intelligence d'Eno.

Alex & Etienne

39 commentaires:

  1. Yo
    E : je dirais ... bien vu, Yo !
    A : tu mentionnes Eno j'ai donc failli passer mon tour. A tort ! Super morceau qui me donne envie d'approfondir
    Thx les gars

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Approfondis ici si tu veux j'ai chroniqué leurs deux albums de cette année sur le blog, avec les liens. Tape "Creeping Pink" dans la barre de recherche, ou alors clique sur notre sommaire des chroniques en haut à droite du blog, ou sur le nom du groupe dans la catégorie "par artiste" sur la droite ;)

      Supprimer
  2. Ce n'est pas le style de rap qui me donne de l'énergie, et comme le magnifique morceau de creeping pink, il me donne plutôt envie de m'affaler sur le canapé, ce qui n'est pas ce que je recherche en regagnant la liberté d'une fin de semaine de travail.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La liberté on en fait ce qu'on en peut ! ;)
      Content que le morceau et le groupe plaise. Ils ont sorti deux albums géniaux cette année que j'ai chroniqués ici (cf plus haut) si tu veux creuser

      Supprimer
  3. On va dire que le rap, j'ai d'obstacle particulier à en écouter, mais je sens que cela n'est pas mes racines. Comme qui dirait j'en connais une dizaine d'albums et ça me suffit. Curieusement, le rap est exigeant car il nécessite plusieurs écoutes pour commencer à fonctionner; Je préfère le hip-hop.
    Creeping Pink: Curieux choix pour l'espoir... La matière sonore m'évoques les Boards of Canada, sauf que c'est chanté et qu'il y a des guitares. Mais le morceau est très bon. Bonne découverte. Je vais mettre le groupe sur ma liste "médiathèque"... Pour l'idée de Boredom, faut écouter les Buzzcoks au moins on ne finit plus affaler sur le canapé pour commencer le week-end!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le rap c'est juste la technique de chant et le hip-hop l'ensemble des disciplines musicales, graphiques, la danse.... Mais c'est souvent utilisé comme distinction par les fans de rock (je faisais ça avant aussi) pour distinguer le hip-hop qu'ils aiment et celui qu'ils n'aiment pas. Tu définirais ça comment toi histoire que l'on comprenne mieux ta phrase ? (Fin de la petite parenthèse inutile, désolé).

      J'ai pris le thème espoir à contre courant, mais il y en a dans cette chanson, et puis le thème ne se limite pas à un mot. Content que ça te plaise en tous cas. Et il est toujours judicieux de parler des Buzzcocks évidemment !

      Supprimer
    2. Pour moi, le hip-hop est plus minimaliste et avec chant moins haché. M&ais je suis d'accord avec le nuance que font les amateurs de rock. Par exemple, The Streets, dans ma tête c'est du hip-hop. Emminem du rap. Pour prendre deux exemples de même couleurs. Dela soul du hip-hop et Public Ennemy du Rap.

      Pour ma phrase pas claire, c'est juste que le rap met en vant le texte et les beat. Moi je suis plus sensible aux harmonies et aux mélodies. Donc pour se familiariser avec le rap, pour que ça rentre dans ta tête (dans la mesure où l'aspect mélodique joue moins, et rien péjoratif là dedans), il faut plus d'écoute. Surtout pour savoir si c'est bon ou pas. Parce que quelque part, moi, tu me mets 50 morce&aux de rap, on va dire non formaté "produits" mais dans une démarche sincère et authentique d'artiste à peu près renommé, et pareils avec de la pop-rock, mon oreille fera très vite le tri avec la pop-rock contrairement au rap sur ce qui est vraiment bon ou pas. C'est plus clair?

      Supprimer
    3. Complètement ! Merci ! J'avais peur de sur-interpréter mais en fait j'avais compris.
      C'est parfois une question d'habitude, cette distinction plus ou moins fine entre les morceaux. Je goûte peu le métal en general, encore moins quand c'est un peu prog, je peux aimer un bout de morceau, mais je ferais pas la différence entre les morceaux qui sont bons et mauvais.

      Supprimer
    4. Décidément aujourd'hui ça me poursuit...

      Ce matin une séance non de rap, ni de hip hop mais de slam avec des gamins (partenariats conservatoire/collège) - pour ce pjt j'ai tout de même dû en avaler (des trois /rap-hiphop-slam) afin d'être au jus.
      On a fait créer des loops en MAO par nos ados, les collégiens ont tombé leurs textes créés, dessus.
      L'importance du beat, puis des sonorités ambiantes (pas confondre avec ambient / Eno - ça j'y viens après), puis caler les voix, que ça "groove", etc...
      Je ne suis pas spécialement accro de ces mouvements, mais par contre en immersion, face aux machines et en recherche de beats, de sons infra, sub et en triturage non de synthés vintages mais de plugs (mon collègue ce matin avait le dernier cubase avec tout l'attirail - une tuerie...) - je suis capable d'y rester des heures, face à cette hypnose qui te prend et s'installe en toi.
      Ce titre que tu proposes de Notorious BIG me fait exactement penser à ce type de situation addictive...
      J'ai hoché du chef et suis parti direct.

      Creeping Pink m'a fait directement penser à mes Residents d'amour...
      Eno (?), c'est vrai qu'il a barré dans des trucs acides aussi, mais forcément on les a rangés sur l'étagère des essais et peu médiatisés on préfère lui connoter les prods ambient et autour des coldplay/U2... mais les talking heads tt de même... et l'album mythe avec byrne, ça fait réfléchir sur l'influence détectable ici.
      Bon Résidents...
      A part les voix de nains de jardins qui me font soit kiffer comme un môme soit me foutre une grosse angoisse au bide, j'y ai retrouvé cette acidité, cette tension, cette prod aussi, en moins radical, on est d'accord (ou pas), mais là, j'ai donc d'emblée fait la moue en me disant... bon ok, grimace, puis j'ai bifurqué Residents et un éclairage... et aller au fond du truc, là aussi, je sais ça très addictif pour les mecs qui créent ce genre de zic.

      à +


      Supprimer
    5. J'adore les Residents !
      Pour moi Eno c'est surtout Roxy, ses albums pop jusqu'à "Before & After Science", et ses prods et collaboration avec Bowie etles Heads notamment. Je m'intéresse moins (mais je m'y intéresse quand même) à sa période ambient (sa période kraut est pas mal aussi, avec Harmonia...), qui en effet cache pour moi son véritable génie : la pop pervertie tellement inventive, acide, ludique et poétique.... Pour moi ses premiers albums (où ambient il y a d'ailleurs, ce "Another Green World", "...Science") sont des sommets, c'est cet équilibre entre avant garde folle, esprit joueur, et pop dans tout ce qu'elle a de plus plaisant qui me fait tripper. Vraiment, pour moi ce type est indépassable, je le range avec les Beatles, Suicide et Kraftwerk.
      Todd Rundgren, avec un côté blue-eyed soul en plus, m'émeut un peu pour les mêmes raisons.

      La prod hip-hop et la prod électronique, c'est un travail assez sensoriel, j'adore ça, et finalement j'aurais bien du mal à différencier les deux si ce n'est que la finalité de poser un rap dessus implique des contraintes rythmiques... Mais là encore avec un type talentueux en face (et notamment ce chanté-rappé qui se développe dans sa technique) on peut tout imaginer en terme de complexité.
      Ecoute ça Pascal, entre rap, scat et jazz, tu devrais aimer https://www.youtube.com/watch?v=_ZTYgq4EoRo

      (et pour te prouver que le bonhomme a du talent une bonne fois pour toutes et te faire plaisir, le voilà en plus funky... Et en plus ça colle parfaitement à la proposition d'Etienne : https://www.youtube.com/watch?v=drV0QatqbRU )

      Supprimer
    6. En effet joli clin d'oeil ! Je ne te savais pas rappeur, mais quel beau projet pour des collégiens ( j'aurai "kiffé" faire ce genre de projets à cet âge ! ). Avec la simplicité de construction d'un "beat", c'est génial pour leur montrer comment se construit un morceau. Et pour tous ceux qui sont nés dans la culture rap, passer par le sample est un bon moyen de leur faire découvrir la richesse de la musique ( par le juicy fruit dont est tiré le sampel principal de ce morceau de Notorious BIG ) et de comprendre que les grands rappeurs ,sont aussi des très grands mélomanes, avec une culture hors norme.

      Bonne idée de recommander du Kendrick Lamar. La richesse de ses influences, notamment jazz, pourront te plaire.

      Supprimer
  4. Ouh là, j'aime pas trop me faire engueuler, le vendredi encore moins, pas de rap pour moi :D
    Par contre Eno/Barrett.. génial.. découverte en plus.Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est plutôt tout doux comme rap, tente le coup ;)
      Cf ci dessus, j'ai chronique ces albums récemment si tu veux creuser.

      Supprimer
    2. Avec ton début de semaine tu as gueulé sur les usagés de trains, ce n'est qu'un retrour de bâton bien mérité Charlu :D
      Merci pour l'effort en tous cas, c'est touchant.

      Supprimer
  5. J'adore le son de cette époque, le genre de rap cool que j'aime bien. ..connaissais pas. ..
    Et Creeping Pink, c'est clairement quand on est crevés, non ?! Ça me fait penser à Eels. ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eels en moins chiant alors !(on va voir si El Norton passe par la ;p )
      C'est vraiment un classique du hip hop, dans le genre y'a All About U de Tupac

      Supprimer
    2. Moi je trouve ça plus chiant que Eels :) (et pourtant, j'avais pas envie de dire du mal d'eux avant :p)

      Supprimer
    3. Haha t'avais compris que c'était une blague, j'aime bien Eels ;)

      Supprimer
    4. Moi c'est ma péridoe du rap préféré, l'âge d'or du gansta-rap, celle du rap old-school. Une "grosse" référence Notorious BIG, malheureusement assassiné à la fin des 90's dans la triste guerre east-west coast qui a aussi couté la vie à Tupac.

      Supprimer
  6. Rhôôô putain, là j'ai carrément craqué mon string !!!!! Vous êtes des grands malades, tous les 2. Sur n'importe quelle radio "libre", vous auriez été pendus pour moins que ça !!!!! :-D
    Pas super fan de rap, mais le morceau du "gros monsieur connu" repose sur une base soul qui n'est pas pour me déplaire.
    Sinon, Creeping Pink me fait vaguement pensé à des Beatles dépressifs sous acide ! Ça fout un peu les chocottes !
    Et puisqu'on parle de ça, à quoi vous tournez tous les 2 ????? :-D
    Bonne journée et à demain !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au café normalement ;)
      C'est vite effrayé un hardos quand même il en faut peu ;)

      Y'a moyen que tu aimes pas mal de rap alors, la composante Soul funk est majoritaire dans pas mal de styles !

      Supprimer
  7. Un rap un tantinet languide et l'esprit de Barrett: ça s'annonce cool...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fin de semaine, faut que ce soit cool ;)

      Supprimer
  8. Autant hier, je n'avais pas été emporté par vos choix, autant aujourd'hui vous mettez tous les deux la barre haute. Notorious BIG, je connais que de nom, et ce que j'en entends là, j'apprécie beaucoup. Ca me fait penser (mais ça doit être un sacrilège de prendre un jeunot pour point de comparaison avec un artiste confirmé) à Theophilus London dont j'aime beaucoup certains titres.
    Creeping Pink j'aime bien aussi. Faut que je réécoute leur disque. Ce serait pas étonnant qu'il finisse chronique sur IRM, tiens.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non je comprend pour Theophilus. Il a pas sorti grand chose Notorious avant son décès, ça va aller vite. Essaie des trucs de Tupac, ses titres comme All About U et Dear Mama, ou un It was à good day d'Ice Cube. London est très musical aussi, ça se tient.
      Ça serait mérité c'est vraiment un super groupe !

      Supprimer
    2. Oui c'est vrai, comme le dit Alexandre, ils ont beaucoup de musicalité dans la prod qui tranche avec un rap mi chanté mi parlé ! Bien vu, je n'avais jamais fait le rapprochement.
      Merci pour le message !

      Supprimer
  9. Back. Bon le gros rappeur, désolé ça me parle pas.
    Par contre Creeping Pink là j'adhère carrément. Pas très éloigné de mon propre choix d'ailleurs. Merci pour la découverte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. À ton service ! Content que ça plaise, ce groupe vaut vraiment le détour !

      Supprimer
  10. Purée! J'y connais rien au rap! Mes enfants écoutent Giorgio et consorts, mais moi j'y connais rien!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Évite le rap francais mainstream si tu veux t'y mettre. On peut se lancer dans un article pour introduire au rap les fans de rock et de pop (soit un peu notre parcours à tous les deux), si ça intéresse.

      Supprimer
    2. Clairement. Comme je le disais à Spoutnik, mes connaissances en hip-hop sont quasi-nulles. Sorti des Beastie Boys, du Wu-Tang et de A Tribe Called Quest (que je connais fort mal en plus), il n'y a rien à tirer de moi, ou si peu. Alors que je peux apprécier certains titres. Je manque d'initiation, de fils conducteurs. Et je suis preneur d'une telle leçon =)

      Supprimer
    3. On essaiera de faire ça juste après nos bilans de l'année alors ! :)

      Supprimer
    4. Le père noël vous à entendu ! Si ça vous intéresse je vois bien un "Hip-Hop Music Classics" après le "House Music Classics" de la rentrée.

      Supprimer
  11. J'ai le choix, les deux titres me bottent (Residents, ai je lu plus haut? Yes) mais si les Pink sont davantage de mon univers, le RAP est davantage prometteur pour un vendredi soir. J'en connais assez pour être passé de la soul/funk vers des Mos Dief... Donc, Vendredi, les copains, leurs enfants (30/40 ans) et les échanges... Et nous on leur propose un peu de Manouche, de Soul,de la Guitare ... on se cherche quoi, à votre santé

    RépondreSupprimer
  12. Ça reste modéré pour moi, ça me procure juste pas assez z de sensations pour un début de/week-end...
    J'essaie pourtant!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Desfois ça veut pas, c'était l'objet de mon choix ;)

      Supprimer
  13. le hip hop c'est pas mon truc, mais je dois reconnaitre que ce morceau colle très bien au thème. le creeping pink aussi d'ailleurs, je ne connaissais pas du tout ce groupe, meme de nom, mais ca pourrait rentrer dans mes gouts...

    RépondreSupprimer